#PFW : LE PARKING D’ANDREA CREWS POUR OPEL

Une fois encore, Maroussia, la cheerleader du label Andrea Crews, a fait sensation lors de la Fashion Week parisienne avec sa horde de racer-ravers, mis en scène dans un parking des Champs-Elysées.

 
#PFW, jeudi 22 janvier, 13h30. La faune bigarrée du “fash pack” se presse devant un parking Vinci de la rue du Colisée, à deux pas de l’avenue des Champs-Elysées. Longues parkas noires, boots à lacets, coupe au bol, piercings, la “dark fashion” est de mise cet hiver. Tout ce petit monde s’engouffre dans la pente de béton pour tomber sur une Ylva Falk en pleine transe voguing, tandis qu’un sombre bad boy la regarde sans sourciller adossé à une Opel ADAM Rocks.
 
 
> Techno race.
Mais pas le temps de rêvasser, le show va commencer ! Cartons présentés à l’entrée, on s’assied sagement sur son banc d’écolier dans un décor digne de “Fast and Furious”. La techno tamponne les tympans, la fumée s’évapore… C’est parti, une armée de raver-racers déboule sur le catwalk, déterminés-sourcils froncés. Pour cette collection homme FW15/16 placée sous le signe du speed, Maroussia, directrice artistique d’Andrea Crews, décline ses lettres en typo bâton sur des capes-poncho, sweats, pantalons de survêts et bonnets oversized .
 
> Liberté, égalité, rapidité.
Tels des zombies ressuscités d’une rave de 72h, ces sur-hommes arborent une panoplie futuriste faite de matières techniques telles que le jersey, le molleton ou le néoprène. Ici, sacs à dos et mini-bananes portées à la ceinture sont autorisées. Maillots de basketteurs et hoodies XL se parent de orange et de noir, et évoquent un univers euro-dance un brin manga, que vient souligner la musique minimale. Cette grand messe fashion était hostée par la marque automobile allemande Opel, dont le logo éclair est présent sur certains modèles de la collection. A propos de cette association originale, Maroussia commente : “Je voulais travailler avec une marque de voiture, j’ai choisi celle qui avait le plus beau logo : Opel.” Au poil.


Partager sur :

Vous pourriez aimer...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *