OUI, LA FAIM AFFECTE VOS DÉCISIONS

La sensation de faim rendait déjà grincheux, mais en plus elle fait prendre les mauvaises décisions ! Le ventre creux a décidément tous les défauts du monde.

“C’est la faim”. Entre moral ronchon et grignotages incontrôlables, on avait déjà remarqué que la faim ne nous rendait pas meilleurs… Mais maintenant, c’est prouvé !
Grâce à une étude comportementale effectuée sur des rats, des chercheurs de l’Université suédoise de Sahlgrenska ont scientifiquement prouvé que la faim avait une influence sur les prises de décision… et une mauvaise influence.

Les rongeurs, entraînés à réagir à des signaux lumineux ou sonores, devaient réagir en actionnant ou non levier. S’ils résistaient la tentation de l’actionner, on leur donnait un sucre en récompense. L’expérience a été réitérée après avoir injecté aux sujets de la ghréline, l’hormone responsable de la faim.
Résultat : lorsque leur cerveau leur criait qu’ils avaient faim, les rats se sont montrés beaucoup plus impulsifs et ont actionné le levier plus facilement, quitte à laisser passer leur tour pour le sucre. Les scientifiques ont donc tiré la conclusion que la faim affectait la prise de décision de façon négative, en augmentant l’impulsivité.

Chez Paulette, on retient une chose : ne jamais prendre de décision le ventre vide ! Tout est prétexte à bien manger, non ?

Partager sur :

Vous pourriez aimer...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *