ON N’EST JAMAIS MIEUX SERVIE QUE PAR SOI-MÊME

  Laissez-moi vous parler d’une soirée
quelque peu insolite.
 
Arrivée depuis peu du côté de Limoges, en Limousin, j’ai quitté il y a quelques mois Colmar et ma belle région d’Alsace, ses cigognes, ses maisons à colombages et ses jolis vignobles en terrasse. À cette époque, toutes mes amies avaient été prises d’effroi à l’idée de me voir partir pour une région où les vaches et les champs s’étendaient à perte de vue et où j’allais probablement mourir d’ennui… Je peux aujourd’hui affirmer que c’était bien mal connaître cet endroit !

Désireuse de ne pas me fier aux qu’en dira-t-on, je n’ai pas hésité une seconde à suivre ma charmante et sympathique voisine lorsque celle-ci me proposa une virée surprise entre filles. Quel ne fut pas mon étonnement quand, durant le trajet, j’ai découvert avec inquiétude que nous étions sur le point d’assister à une réunion Sex toys ! En tant que bloggeuse, je m’intéresse à des sujets divers et variés mais j’avoue ne m’être jamais, avant ce fameux soir, penchée sur la question des soirées Sex toys. Bien sûr, j’en avais entendu parler, mais permettez-moi de vous dire qu’une fois arrivée sur place je n’étais pas au bout de mes surprises…

Le truc perturbant c’est que tout a commencé comme une réunion Tupperware. On était assises dans le salon avec un verre de Chianti à la main et les petits fours étaient joliment disposés sur la table. Quelques minutes plus tard, la personne qui organisait la soirée a même accueilli sa mère et sa grand-mère. Sauf que tout d’un coup, le mari de l’organisatrice a semblé terriblement embarrassé et s’est empressé de quitter la maison pour rejoindre des amis.

Et effectivement, à peine était-il parti que l’animatrice Sex Toys arrivait tout feu tout flamme ! C’était parti pour la présentation du stimulateur Hello Kitty pour la femme-enfant, du gode "Snake" en verre de la marque GlossyPure pour la coquine confirmée, en n’oubliant pas le plaisir du couple avec le stimulateur "Zini 2" noir au design indéniable. Il faut bien admettre que le plastique et la silicone aux coloris acidulés avaient encore toute leur place dans la soirée mais les finalités étaient résolument différentes !

En fin de compte, tout ce que je peux vous dire c’est que ma voisine n’était pas une novice en accessoires érotiques, que je sais désormais que trois générations peuvent se retrouver ailleurs qu’autour d’un fourneau et que ma collègue de boulot arrivée en beau milieu de soirée cache bien son jeu… Un moment inoubliable !

Retrouvez Stéphanie sur www.theprovinciale.fr

Partager sur :

Vous pourriez aimer...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *