OMG, 25 ANS ET UN CHEVEU BLANC !

Illustration, Faustine

"AAAAh" hurla-t-elle dans le combiné. La cause ? Un affreux cheveu blanc découvert au détour d’un miroir dans sa belle et jeune crinière. Que faire Paulette ?

 
Cette tragédie capillaire s’est abattue sur ma copine S. (elle préfère garder l’anonymat) la semaine dernière. N’ayant pas réussi à la persuader du fait que le cheveu blanc était tendance, j’ai donc cherché à résoudre ce problème de manière pragmatique, ce qui me coûta en tout près de 2h de forfait. Mais le jeu en valait la chandelle.
 
> Solution 1 : le couper
Cela semble être la meilleure solution mais cheveu blanc ou pas, ça repousse.
 
> Solution 2 : le teindre
Efficace seulement si le résultat est de la même couleur que le reste de la chevelure.
 
> Solution 3 : l’épiler
Seulement pour celles qui ne croient pas au fameux dicton "Un de perdu, dix de retrouvés".
 
> Solution 4 : tout raser
Très Britney dans l’esprit, mais peut-être un peu radical…
 
> Solution 5 : assumer
Peut avoir certains avantages comme des places assises dans les transports en commun ou des forfaits seniors à moitié prix.
 
Comme pour S., un état de stress peut être la cause d’une dépigmentation du cuir chevelu, dans ce cas parlez-en directement à votre médecin qui vous prescrira des compléments alimentaires.
 
Dans la plupart des cas, l’origine du cheveu blanc est génétique, et il n’existe alors aucun remède à part la coloration : direction donc chez le coiffeur et pour les moins audacieuses, il existe des sticks colorants (chez Irène Gari par exemple) non permanents.
 
Et surtout pas de panique ! Les cheveux blancs sont connus pour être un signe de maturité et de sagesse. Et puis le faux-air de Malicia dans X-Men n’est pas pour nous déplaire ! 
 
Partager sur :

Vous pourriez aimer...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *