OBSESSION, LE DÉFI DE JÉRÉMIE DUVALL ET OSCAR DORBY

Photos de Michael Luppi pour Paulette
 
« Obsession » est le 3ème court métrage de Jérémie Duvall, jeune comédien pré-nominé en sa qualité de meilleur espoir masculin aux César 2012. Écrit en étroite collaboration avec son ami Oscar Dorby, qui apporte une  dimension esthétique par le graphisme particulier de ses story-boards, le scénario est déjà bien ficelé, il ne manque plus que les fonds… Rencontre avec ces deux Georges qui, on l’espère, iront loin.
 
Paulette : Jérémie, parle-nous un peu de toi, quel est ton parcours ?
Jérémie Duvall : J’ai commencé le théâtre à 8 ans et, à 14 ans, j’ai commencé à faire plusieurs auditions à droite à gauche dont celle de « Coco » de Gad El Maleh. Je n’ai pas été pris, je suis arrivé deuxième… Mais Gad m’a quand même invité sur le plateau et c’est là que j’ai rencontré une secrétaire de production qui m’a rappelé quelques mois après pour le casting de « Bas les cœurs » de Robin Davis. Cette fois, j’ai été pris !
Sur le tournage j’ai rencontré des gens, dont un agent grâce à qui j’ai dégoté des rôles dans « Le fils à Jo » et « Mon père est femme de ménage ». Et là je viens de finir de tourner « Qu’est ce qu’on va faire de toi ? » pour France 2. J’y joue Michel Drucker dans sa jeunesse.
 
Une anecdote de tournage avec Gérard Lanvin et François Cluzet ?
Les deux sont très différents, Gérard Lanvin joue avec ses tripes alors que François Cluzet a davantage tendance à se lâcher, j’ai adoré le travail qu’on a fait en amont avec François pour jouer nos scènes.
 
Ton bac en poche, tu as tourné deux courts-métrages. Tu te considères davantage comédien ou réalisateur ?
Laurent Delahousse m’avait posé cette même question sur le plateau du JT et j’avais répondu que le cinéma c’était ma drogue et c’est complètement ça ! La réalisation et la comédie sont mes deux passions, je ne pourrais pas faire l’une sans l’autre.
 
Tu t’apprêtes à commencer le tournage de ton troisième court-métrage mais cette fois-ci aux côtés d’Oscar Dorby. Oscar, parle-nous un peu de toi, comment connais-tu Jérémie ?
Oscar Dorby : À la base je ne suis pas du tout dans le milieu du cinéma, je suis en prépa Arts. C’est après avoir vu le film « le Fils à Jo » que j’ai ajouté Jérémie sur Facebook, je lui ai écrit deux ou trois fois sur son mur, on s’est parlé puis on est devenus amis.
 
Jérémie : Une belle amitié s’est créée, ça fait plus d’un an et, depuis, on ne se lâche plus (rires).
 

 
Et comment avez-vous eu l’idée de faire un film ensemble ?
Jérémie : On est allés voir Drive tous les deux et, quand on est sortis de la salle, on était sur le cul ! On a eu envie de se lancer dans notre propre aventure. Ce qui nous a marqué c’est l’évolution du personnage, au début il est calme puis il développe une violence immense. On voulait faire un court sur cette même trame. Et puis Oscar a une vision bien spécifique du cinéma, j’ai réalisé mes deux premiers courts tout seul, j’avais besoin d’une vision extérieure, de fraicheur. Oscar est arrivé, il a tout dégommé, c’est ce que je voulais !
 
Oscar : Ensemble on a eu envie de faire un film noir, un thriller, mais qui serait contrebalancé avec de la lumière chaude. Il y aurait de forts contrastes, on jouerait aussi beaucoup sur les musiques pour accompagner certaines émotions.
 
Jérémie : J’ai pensé à mon ami Benoit Medori, un jeune compositeur, pour les musiques d’ambiance mais Oscar a aussi de très bons goûts musicaux, je lui fait confiance pour le choix des morceaux !
 
Votre chanson favorite ?
Oscar : Je ne peux pas choisir, j’adore le rap américain, Fabulous, Eminem, des classiques quoi !
 
Jérémie : It’s a long way to the top d’ACDC, c’est une métaphore évidemment (rires) et sinon toutes les chansons de Mickael Jackson car j’adore danser !
 
Tu serais prêt à jouer dans une comédie musicale ?
Jérémie : Pour danser pourquoi pas mais pour chanter non, je chante comme une quiche !
 
Oscar : Je confirme…
 
Votre court métrage, qui s’appellera Obsession, nécessite des fonds. Vous êtes donc actuellement sur la plateforme participative Ulule afin de recueillir les financements nécessaires. Un petit mot pour que les internautes vous soutiennent ?
Oscar : On a déjà toutes les idées, on sait comment on va tourner les plans, le storyboard est prêt, Xavier Maly (« Des Hommes et des Dieux ») a accepté de jouer le premier rôle… Il ne nous reste plus que les financements, ce serait dommage de s’arrêter là…
 
Jérémie : Si vous voulez être obsédés par Obsessions, aidez nous à concrétiser le projet !
 
Oscar : Ahaha, oui c’est pas mal ça !
 
Et une dédicace à Paulette ?
En chœur : Bises les Paulette !
Partager sur :

Vous pourriez aimer...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

NOUVEAUX.LLES LEADERS N°48

CONNECT & FOLLOW