OBJET WTF : LA TOUR EST FOLLE


Photos de Paulette Magazine – Reconstitution de la scène le lendemain matin.

La scène se déroule ce samedi 13 juillet dans un studio parisien. Invitée chez ma pote Coco pour sa pendaison de crémaillère, je me ballade furtivement dans son appart quand, soudain, je tombe nez à nez avec un bibelot étrange qui trône sur sa cheminée.

Là, entre une dizaine de bouquins et un vase de roses, se dresse fièrement une Tour Eiffel de couleur violette dont la matière m’évoque les moules à cake en silicone qui se trouvent dans ma cuisine. Circonspecte – et un peu pompette – je m’empare de l’objet et viens le brandir, tel un trophée, au beau milieu du salon bondé d’invités.
 
Week-end du 14 juillet oblige, les convives – aussi sobres que moi – se mettent à entonner des chants patriotiques et à scander « Vive la Tour Eiffel, Vive la Tour Eiffel » en m’encerclant, formant ainsi une ronde autour de notre nouvelle mascotte.*
 
*Au vue de cette scène poignante, est-ce bien nécessaire de rappeler que l’abus d’alcool est dangereux pour la santé ?

Alertée par le raffut, Coco sort en trombe de la cuisine (pièce où se déroulent toujours les meilleures contre-soirées, on le sait) et lance un tonitruant « Mais qu’est ce que vous foutez avec mon sextoy ?« . Le mot est lâché, cette Tour Eiffel de forme phallique est donc un godemiché.

Pas gênée pour un sou, Coco récupère sa Tour et la repose tranquillement sur la table du salon, l’air de rien, à côté des télécommandes. Sentant sur elles les regards inquisiteurs de l’assistance, elle nous explique que ça faisait pas mal de temps qu’elle avait envie d’un sextoy mais qu’elle cherchait un moyen de ne pas en faire un taboo. « Le cacher dans un tiroir et devenir rouge écarlate quand quelqu’un met la main dessus, très peu pour moi ! ». Du coup, quand elle a trouvé cette Tour est folle, de son vrai nom, elle s’est dit que c’était l’alliée idéale puisqu’elle pourrait l’afficher chez elle comme une œuvre d’art, « désacralisant » la chose en quelque sorte.

 
Le raisonnement se tient. L’assistance est scotchée par tant d’assurance et n’ose plus poser de questions. La soirée peut continuer. En ce qui me concerne, je note évidemment les références afin de vous faire partager cette découverte !
 
>Voici donc la fiche technique de La Tour est folle, pour les Paulette et Georges qui seraient interessé(e)s ! 
 
– Conçue par le plasticien Sébastien Lecca
– Moulée ergonomiquement et hypoallergéniquement. Garantie sans phtalates
– Munie d’un noyau creux pouvant accueillir un moteur vibrant et/ou lumineux
– Entièrement fabriquée en France
Disponible dans les loveshops (comme Passage du Désir), les sexshops, mais aussi dans les magasins de souvenirs, de design, de décoration, et même dans certaines galeries d’art.
– 5 couleurs proposées : fuchsia, rose, bleu, noir et mauve
– Longueur de 26 cm, diamètre de 3,3 cm au sommet et ensuite 3,1 cm.
Prix conseillé : Moins de40 €.
– Liste des points de vente : http://www.latourestfolle.com/#page_recipes
 
Alors, vous en pensez quoi ? 
 
Partager sur :

Vous pourriez aimer...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

NOUVEAUX.LLES LEADERS N°48

CONNECT & FOLLOW