NOS CONSEILS POUR NE PAS CRAMER AU SOLEIL CET ÉTÉ

On ne le présente plus, il se faufile entre vos volets de bon matin et accompagne vos dernières balades du soir : le soleil est là ! Vitamine D chérie et teint hâlé de sirène, tout ce qu’on aime. Mais attention à ne pas cramer. Paulette vous partage ses tips.

Pour un teint hâlé mais pas brûlé, Paulette vous donne ses tips.
Crédit : M k on Unsplash
Pour un teint hâlé mais pas brûlé, Paulette vous donne ses tips.
Crédit : M k on Unsplash

L’évidence, bien choisir sa crème solaire

Cette astuce apparaît comme une évidence : penser à bien choisir sa crème solaire. Pour dompter les UVA et UVB, tous les petits tubes odeur monoï ne sont pas aussi efficaces… L’UFC-Que Choisir rappelle que « le soleil, c’est bon pour le moral mais pas pour la peau« . Tout d’abord, on se penche sur le bon indice à choisir. Tout « dépend de votre type de peau : les plus élevés conviennent aux carnations très claires avec des yeux bleus ou verts et des cheveux blonds ou roux ; les peaux mates qui ne connaissent pas le coup de soleil se contenteront d’une faible protection« .

Cependant, il n’y a pas que l’indice à checker sur le flacon. On pense aussi à contrôler la composition. « Les crèmes solaires sont un des rares produits où l’on peut retrouver la mention [nano] à la suite d’un ingrédient sur la liste de composition […] Cette particularité complique considérablement l’évaluation de la sécurité des nanomatériaux, dont de nombreux aspects échappent encore aux scientifiques« . Enfin, contrairement au reste des produits cosmétiques, il est conseillé d’en appliquer régulièrement et généreusement. En effet, ici, la qualité de protection correspond bien souvent à la quantité d’application. Attention tout de même à ne pas laisser d’impact sur l’environnement.

Dompter le soleil en un coup d’oeil

Cette fois c’est le Syndicat National des Dermatologues et Météo France qui volent à votre secours, et qui de plus qualifié pour ça ? Ils ont mis au point l’application SoleilRisk qui permet d’obtenir les indices UV du jour, de votre ville, et de l’ensemble du territoire. Où que vous soyez, l’application vous alerte sur les dangers du soleil, mais pas seulement. Elle propose également les règles de protection à adopter lorsque l’exposition représente un danger. Le petit plus : l’appli propose un timer pour ne pas s’exposer trop longtemps, 2 heures maximum. Le tout, gratuitement et dans votre poche toute la journée !

Traquez les UV dans votre bracelet

Il s’appelle June, mais aurait tout aussi bien pu s’appeler July ou August. Il est le tout premier bracelet connecté de Netatmo et il n’en a pas l’air. Le fabricant français d’objets technologiques a sorti, depuis quelques années, un bracelet qui permet de mesurer l’exposition au soleil de la personne qui le porte. Le bijou envoie directement les informations à l’application mobile qui l’accompagne. Bien que depuis sa sortie, de nombreuses montres connectées s’y soient mises, il reste le seul bijou à adopter cette fonction.

Track UV, mais aussi pollution et humidité

Il ne s’agit pas d’un bijou, mais on reste un peu dans le même registre. La Roche-Posay propose un service similaire, mais plus complet. MySkinTrackUV est un « capteur portable associé à une application mobile pour mesurer votre exposition aux UV, à la pollution, au pollen et à l’humidité« . En plus de la mesure, ce capteur sans piles, sans batterie, et son application mobile, alertent et proposent des recommandations de produits sur mesure pour l’utilisateur.

Crédit : La Roche Posay.

Article de Aurélie Rodrigo

Partager sur :

Vous pourriez aimer...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.