NO NAME, VOUS CONNAISSEZ CE NOM

La marque de sneakers est de retour et autant vous dire qu’à la rédaction, c’est la joie. Les baskets que l’on adulait durant notre enfance et adolescence viennent désormais séduire les millenials. Au bureau, on sautille – on s’apprête à dégainer nos cartes bleues et on parle nostalgie. Il nous les (re)faut.

Ces shoes compensées rythmaient nos tenues durant les nineties et le début des années 2000. On se les arrachait, nos mums les portaient également et ce logo No Name – qui dépassait de nos pattes d’eph – s’imposait comme une marque de style à part entière et surtout so frenchy. Oui, car la marque No Name, on la doit finalement à notre jolie patrie. Depuis près de 30 ans, l’enseigne s’entraîne à nous chausser avec la promesse d’un confort inégalable à celui développé par ses autres camarades français sur le marché de la basket. No Name, qui fait partie du groupe Rautureau, est par ailleurs née avec l’idée d’un « no logo ». Qui en est finalement devenu un, tant ce fameux « zéro » fut par la suite adopté de façon massive car si tendance.

Bref, la marque se faisait plus discrète ces dernières années – et encore, les fanas des années 90 les retrouvaient à leurs pieds depuis quelques saisons – pour mieux revenir et ansi surfer sur le retour des survêtements et sneakers XXL de notre adolescence. Cet été, No Name vient ainsi rejoindre les vestiaires les plus streetwear comme les plus pointus avec trois modèles stars.

Nitro, la dad shoe que No Name lançait en 1993 revient sur le devant de la scène dans une version un tantinet plus futuriste. Elle prend de la place et s’intègre comme une pièce forte – voire incontournable – de notre penderie au printemps.

Flex, la petite préférée de la team Paulette, car elle représente la belle époque – celle du collège où l’on chaussait la même pointure que maman. Vous savez, cette période à laquelle on lui piquait sans scrupule la plupart de ses vêtements, jusqu’à ce qu’elle cède et nous offre notre propre paire de shoes. Elle est haute, casual, rétro mais surtout très cool. La sneakers Flex, on la porte aussi facilement avec une jupe en jean qu’avec une salopette délavée. Bref, notre chouchoute sans hésiter.

Plato, l’iconique No Name, qui allonge la silhouette avec style et cet inavouable laisser-aller qui fait craquer. Avec un jean, un patte d’eph en velours ou le plus classique des pantalons skinny, Plato se matche avec tout. Elle n’est pas difficile, se décline en d’innombrables coloris et matières pour ravir ses habituées comme ses récentes initiées. Une, deux ou trois paires : Plato est si confort qu’on ne risque pas de s’en lasser.

Reste à savoir pour lequel de ces modèles vous succomberez ? Une ou deux paires, ça se fait pour l’été.

Toutes les infos sont disponibles sur le site No Name

Partager sur :

Vous pourriez aimer...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.