NE PAS SUPPORTER LE BRUIT DE QUELQU’UN QUI MANGE A UN NOM

Vous faites partie de ces gens qui ne supportent pas les bruits de mastication de leur voisin de table, cela vous insupporte tellement que vous avez déjà quitté le repas avant même d’être arrivé au dessert ? Rassurez-vous, cela n’est pas un simple caprice et vous n’y êtes pour rien puisque cette étude prouve qu’il s’agit réellement d’une anomalie cérébrale !


Certains n’y prêtent pas attention alors que vous, vous êtes irrité au plus haut point lorsque vous entendez ces bruits et cela porte un nom : la misophonie qui signifie littéralement “la haine du son”. Des petits bruits anodins peuvent rendre un misophone fou de rage ! Cela ne concerne pas seulement les bruits de mastication mais aussi d’autres sons du quotidien comme les cliquetis d’un clavier d’ordinateur, le rire particulier de certaines personnes ou une forte respiration par exemple.
 

Ces sons déclenchent immédiatement des réactions de stress, d’angoisse ou de colère ! Ils sont véritablement insupportables pour les personnes misophones. Des chercheurs de l’université de Newcastle ont scanné les cerveaux de 42 personnes au Royaume-Uni, 20 souffrant de misophonie et 22 personnes n’en souffrant pas.
Pendant les IRM, toutes les personnes étaient soumises à des bruits considérés comme “déclencheurs” et ces examens ont révélé que la partie du cerveau qui relie nos sens à nos émotions était trop “active” chez les personnes misophones.
 
Une étude scientifique qui justifie ces accès de colère qu’il ne faut plus considérer comme de petits caprices !

> article de Loïse DEWILDEMAN

 
Partager sur :

Vous pourriez aimer...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.