MORGANE, FONDATRICE DU BAR À BOUCLE : « ON A TRÈS VITE EU 6 MOIS D’ATTENTE »

C’est pourquoi Morgane Brisson a voulu créer un espace coiffure adapté aux cheveux bouclés, frisés et crépus. D’un simple e-shop à un deuxième salon, elle nous raconte la création du Bar à Boucle. Interview.

En CAP coiffure, l’apprentissage est concentré sur les cheveux lisses, des têtes à coiffer aux cours théoriques. Si le cheveu bouclé est évoqué, le crépu ou frisé est étudié au bon vouloir de l’intervenant·e – et souvent dans la thématique de la transformation durable des cheveux. Bref, Morgane Brisson a voulu remédier à ça. C’est pourquoi elle a créé le Bar à Boucle, qui comporte aujourd’hui un e-shop et deux salons physiques.

Bonjour Morgane ! Comment vas-tu en ce mois d’octobre ?

Bonjour Clémence ! Ça va, je suis un peu fatiguée parce qu’on a ouvert notre deuxième salon en septembre – et en plus je suis enceinte, ce qui fatigue encore plus. Mais autrement, je suis très contente ! Ça fait longtemps que j’attendais ce salon, donc je suis ravie.

 

Tu es la fondatrice du « Bar à Boucle ». C’est quoi, le concept ? Et sa différence avec un salon classique ?

C’est un concept dédié aux cheveux bouclés, frisés et crépus au naturel. On a un e-shop, sur lequel on vend 25 marques françaises et européennes dédiées et où on donne des conseils. Aussi, on a deux salons-boutiques, où on propose des coupes et des soins adaptés, avec des coiffeur·se·s expert·e·s et toujours une partie boutique. La différence, c’est qu’on sait coiffer les cheveux bouclés. On a des coiffeur·se·s très sensibles à ça, qui ont elleux-mêmes les cheveux bouclés… Ce qui est bien, en boutique, c’est que les vendeur·se·s vont faire un diagnostic beauté et permettre de définir une vraie routine capillaire. Parce que si on a une jolie coupe, c’est super, mais il faut aussi que le cheveu soit super hydraté ! Alors, il faut des bons produits à la maison.

Comment t’es venue l’idée de créer ce concept, sachant que tu as des cheveux lisses ?

Si je parlais à un psy, il me dirait que je suis en plein déni et que je veux avoir les cheveux bouclés (rires) ! Non, en fait, j’ai pas mal de copines qui ont des cheveux bouclés, et elles me disaient tout le temps qu’elles ne trouvaient rien. Pas de coiffeur·se, pas de produit… Rien ne marchait, alors que dans leurs salles de bains il y avait un milliard de trucs ! Initialement, j’étais consultante en e-commerce et je m’ennuyais. Je me suis dit : « Tiens, c’est bizarre qu’elles ne trouvent rien. » Du coup, j’ai voulu les aider. En 2017, j’ai fait j’en grosse étude de marché, j’ai regardé ce qu’il se faisait en Angleterre, aux USA… C’est aussi pour ça que j’ai commencé par un e-shop ! Parce que je n’avais pas les cheveux bouclés, j’avais 25 ans, je n’étais pas du secteur ni coiffeuse… J’avais peur qu’on ne me prenne pas au sérieux. Je me disais : « si ça se trouve, les gens·tes vont rentrer, me voir et faire demi-tour. »

 

De ton e-shop, tu en es aujourd’hui à ton deuxième salon – qui vient d’ouvrir. On imagine que ça veut dire que ça fonctionne bien ! Tu nous racontes ?

On a fonctionné avec le e-shop pendant 1 an. Et pendant ce temps, j’ai fait cinq pop-up stores et salons de coiffure éphémères. Je voulais vraiment voir les client·e·s, car j’accorde beaucoup d’importance à l’achat en physique, aux vendeur·se·s, à une belle boutique… Après ceux-ci, j’ai pu ouvrir mon premier salon dans le 3ème arrondissement de Paris. Je pensais toucher une niche et ne pas avoir besoin de plus de deux postes de coiffure. Mais, finalement, on a très vite eu 6 mois d’attente. C’était très frustrant de ne pas pouvoir prendre tout le monde ! Donc on a ouvert un deuxième salon. Cette fois, il y a six postes, quatre bacs de coiffure. Là, on a vu les choses en grand ! Et ça marche déjà très bien, on est déjà complet. D’ailleurs, on cherche encore des coiffeur·se·s expert·e·s en cheveux bouclés, si vous voulez postuler (rires) !

Premier salon du Bar à Boucle
Premier salon - © Bar à Boucle
Premier salon du Bar à Boucle
Premier salon - © Bar à Boucle
Premier salon du Bar à Boucle
Premier salon - © Bar à Boucle

Dans ton salon, tu as aussi instauré de belles valeurs écologiques. C’était important pour toi. Lesquelles ? Explique-nous.

Oui, tout à fait ! Par exemple, on ne voulait pas de marques venues de l’autre bout du monde. On pense que ça ne sert à rien d’avoir des produits naturels et avec des compos clean s’ils doivent prendre l’avion ou un énorme cargo pour arriver jusqu’ici. En plus, il y a plein de super petites marques françaises qui émergent et qui n’ont pas encore de distributeur… Sinon, en salon, on recycle tous les cheveux qu’on coupe. On travaille avec une asso qui s’appelle Capillum, qui les traite pour enlever les produits et fait des ballots de cheveux pour absorber l’excès d’essence et de pétrole dans les ports. Parce qu’en fait, les cheveux ont un super pouvoir absorbant ! Enfin, on bosse avec Terracycle pour recycler tous les produits vides que nos client·e·s ramènent. Iels ont 10% au bout de 3 produits ramenés de chez nous. C’est parfait, parce que les produits cosmétiques se recyclent très mal dans les cycles traditionnels…

Quels sont tes tips pour prendre soin de ses cheveux bouclés ? Une routine à nous conseiller ?

Le conseil principal pour les cheveux bouclés, c’est de les hydrater à fond et de préserver les pointes. On fait souvent l’amalgame entre hydratation et nutrition. Les huiles, par exemple, n’hydratent pas ; elles nourrissent. Pour hydrater, on peut utiliser des soins à base d’aloe vera, de glycérine et d’eau. Dans l’huile, il n’y a pas d’eau… Par défaut, ça ne marche pas ! Tous les jours, il faut humidifier ses cheveux avec un spray, mettre un leave-in et une gelée coiffante, pour garder ses cheveux bien souples et les boucles bien définies. Attention cependant à ne pas alourdir le cheveu, car une boucle trop nourrie sera moins dessinée… Bref, c’est tout un équilibre à trouver ! Niveau lavage, il faut utiliser un shampoing sans sulfate agressif et un après shampoing – car on ne démêle jamais les cheveux bouclés à sec – avec un bon masque, à laisser poser une fois par semaine. Ensuite, il faut se sécher les cheveux avec du coton pour ne pas enlever toute l’eau, les laisser sécher à l’air libre ou au diffuseur.

 

Et pour finir, quels sont tes produits chouchous ?

Le super leave-in « Kurl Nectar » et la gelée coiffante à l’aloe vera « Boost Curl » de la marque française Les Secrets de Loly, qui vont tenir la boucle sans effet carton et sentent très bon ! Sinon, je recommande le masque à la spiruline de la marque Kalia Nature, qui fortifie sans rendre gras et fait des miracles sur les cheveux abimés…

Merci, Morgane !

 

Si vous avez les cheveux bouclés, crépus ou frisés, foncez au Bar à Boucle ! Vous ne le regretterez pas…

Vous pourriez aimer...