MINNA PARIKKA, LA PASSION DES CHAUSSURES

Photos de Delphine Payrard pour Paulette magazine

Pour les Paulette abonnées à la version papier, le nom de Minna Parikka doit évoquer quelque chose… En effet, c’est la marque des jolies chaussures rouges avec des coeurs de la série mode du numéro Paulette Présidente ! Comme vous avez été nombreuses à nous faire part d’un vrai coup de cœur pour cette paire d’escarpins, on a décidé d’aller à la rencontre de cette jeune créatrice Finlandaise afin d’en savoir plus sur elle et sur sa prochaine collection !
 
Paulette : Minna, pouvez-vous nous raconter comment tout a commencé ?
Minna : Quand j’avais 15 ans, j’ai lu un article de ma sœur qui portait sur un créateur de chaussures. A l’époque, je ne pensais pas que l’on pouvait concilier sa vie professionnelle et sa passion pour les chaussures. Dès lors, j’ai décidé que moi aussi je deviendrais créatrice de chaussures et que je prendrais du plaisir dans mon boulot ! À 19 ans, j’ai donc quitté la Finlande pour aller vivre au Royaume-Uni. Diplômée d’une école de design de chaussures à Londres, j’ai ensuite voyagé à Milan et à Barcelone pour trouver l’inspiration, la vraie. En 2005, je suis finalement retournée à Helsinki, la tête plein d’images, et j’ai lancé ma marque, Minna Parikka.
 
Comment décririez-vous vos chaussures ?
Ce sont des chaussures merveilleuses qui font oublier la réalité. Quand vous les mettez vous avez l’impression d’être en harmonie avec vous-même. Ma nouvelle collection s’appelle Utopia, ça résume parfaitement l’idée que je m’en fais ! D’ailleurs, dans cette collection on trouve un modèle inspiré d’Alice au pays des merveilles : les chaussures Bunny Rabbit. Ce sont des chaussures à grandes oreilles de lapin. C’est simple, quand je créé, je m’inspire de ce qui, pour moi, représente l’extraordinaire. Je ne suis surtout pas les tendances de la mode, mes créations sont intemporelles.
 
 
Vos chaussures ont toujours un petit détail, vous y tenez ?
Oui, car si certaines sont un peu excentriques – avec des motifs de bouches, de flammes ou de gouttes- d’autres sont très classiques, j’aime donc apporter une petite touche personnelle à chaque fois. La signature c’est la petite chaussure qui pend au bout de chaque fermeture. Sinon j’aime bien que le côté intérieur des talons carrés soit coloré, souvent en fluo ou en pastel, dans une couleur qui tranche avec celle de la chaussure, pour que cela se voit.
 
Vous avez pris l’habitude d’appeler certaines paires par des prénoms féminins. C’est une tradition qui va perdurer ? Si oui vous pourriez peut-être en appeler une Paulette ?
Ah ah, malheureusement je suis venue à bout des prénoms féminins, je n’ai plus d’idées ! En fait, je nommais la chaussure en fonction de ce qu’elle m’inspirait. Cela venait instinctivement. J’ai utilisé toutes sortes de prénom, dont des prénoms latins récemment. Pour la nouvelle collection printemps – été 2013 je suis donc en train de revoir le concept, les chaussures auront des noms conceptuels en rapport avec la chaleur…
 

 

 
Qui sont les femmes qui portent vos chaussures ?
Alors, il est impossible de distinguer une catégorie spécifique de femmes. Dans ma boutique, à Helsinki, je vois défiler des femmes entre 15 et 70 ans, de style et de milieux sociaux très différents. Il y a les jeunes demoiselles qui viennent s’acheter leur première paire d’escarpins et qui veulent à la fois de la qualité et de l’originalité. Il y a aussi des business women qui viennent pour se faire plaisir et s’offrent une paire pour une occasion spéciale. Mes préférées sont les mamies très stylées, à la pointe de la mode, qui achètent les modèles les plus fous.
 
Vous avez un look très fort. Aimeriez-vous vieillir comme ces grands-mères qui vous fascinent ?
Il est vrai que je change régulièrement de look. J’aime évoluer. Généralement, tous les 6 mois, je change de style, je n’ai pas envie de m’installer dans une routine. Il faut que ça bouge ! Et sinon, plus tard j’aimerais effectivement ressembler aux silhouettes du blog Advanced Style. Si je pouvais vieillir comme toutes ces belles femmes mûres, alors je serais ravie !
 
 
Quel sont vos meilleurs souvenirs de ces dernières années ?
Je me souviendrai toujours du jour où j’ai ouvert ma première boutique. C’était un moment très important pour moi car j’avais enfin l’occasion de partager mon univers avec les autres. Ensuite, un des événements très fort de ces dernières années c’est quand on m’a demandé de dessiner une paire de chaussures en platine en tant qu’award pour Lady Gaga. J’ai du les faire en trois jours, c’était un sacré défi mais je m’en suis sortie et le plaisir de voir Lady Gaga avec mes créations dans ses bras à été à la hauteur des efforts fournis !
 
En dehors des chaussures vous faites aussi des gants et des sacs à main quoi ont un très grand succès également. À quand les chapeaux ?
J’adore les chapeaux, vraiment, j’en ai plein. Mais le but n’est pas de trop me diversifier… Ce que j’aime c’est travailler le cuir alors je vais continuer sur cette lancée. En faisant des gants et des portefeuilles qui rappellent le design de mes chaussures j’offre à chaque femme la possibilité d’avoir la panoplie complète. On n’est bien sûr pas obligée de tout mettre en même temps –c’est même déconseillé, au risque de paraître too much- mais je trouve ça classe d’avoir une pochette ou des gants qui rappellent les chaussures !
 
Un dernier mot en français ?
"J’aime le cordon bleu"
 
> Les chaussures de Minna Parikka sont en vente sur son site !

Partager sur :

Vous pourriez aimer...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

NOUVEAUX.LLES LEADERS N°48

CONNECT & FOLLOW