MAYBELLINE X UNAFAM : ENSEMBLE POUR AIDER LES JEUNES

Pour lutter contre l’anxiété et la dépression chez les jeunes, Maybelline New York et l’association Unafam lancent Brave Together, un programme de sensibilisation et de formation national.

Un contexte critique

Depuis ces dernières années, l’état psychique des jeunes français ne cesse de se dégrader : 1 jeune sur 3 souffre d’un trouble de santé mentale et 75 % des troubles psychiques se déclarent avant 25 ans. 

Maybelline accompagne les jeunes et les femmes depuis plus de 105 ans dans leur épanouissement, leur bien-être et leur confiance. C’est aux côtés de l’Unafam (Union nationale de familles et amis de personnes malades et/ou handicapées psychiques) que la marque déploie le programme Brave Together sur 5 ans. 

« Sensibiliser, libérer la parole, créer une chaine de solidarité pour lutter contre l’anxiété et la dépression chez les jeunes est l’objectif de Brave Together. Son déploiement doit contribuer au repérage et à la prise en charge précoce des situations de détresse psychique sans tabou ni préjugés. Une noble ambition autant qu’une nécessité. La santé mentale nous concerne tous », déclare Marie-Jeanne Richard, Présidente de l’Unafam. 

Sensibiliser et agir

Cette campagne se développe autour d’un outil de formation digital avec un psychologue, à travers trois mini-jeux : repérer les signes – choisir les mots – trouver de l’aide. Elle se complète également d’un manifesto visant à sensibiliser un maximum de personnes, et sera diffusée sur plus de 2300 écrans dans les métros, gares, centres commerciaux et rues dans les grandes villes de France.

Dans le cadre de cette initiative, plusieurs solutions concrètes : une ligne d’écoute pour les personnes en souffrance psychique et des sessions de sensibilisation. Elle est incarnée par les deux porte-paroles engagés Amel Bent et Bilal Hassani. 

« Je veux profiter de ma notoriété et de la lumière que m’offrent Maybelline et l’association Unafam pour aider des jeunes qui traversent l’existence de manière un peu plus compliquée que d’autres et qui n’ont ni les outils ni les réflexes pour détecter, comprendre et sortir de leur dépression », affirme Amel Bent. 

« Le message le plus important c’est qu’il ne faut pas avoir honte ! Il faut oser parler quand ça va mal. Les amis, la famille et quand il le faut des professionnels seront toujours là pour écouter », assure à son tour Bilal Hassani.

Pour plus d’informations, rendez-vous sur www.maybelline.fr/bravetogether. 

#BraveTogether

Un article d’Alicia Desrivieres

Vous pourriez aimer...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *