MANI HOFFMAN, DE LA FRENCH TOUCH À LA SOUL

Photos, Elodie Daguin

Issu de la french touch, à l’instar de Daft Punk, Phoenix et Modjo, Mani est ce qu’on appelle "un vieux de la vieille". Ne reniant pas pour autant ses influences électro, il a décidé de s’orienter davantage vers la pop groovy, entre Cee Lo Green, Stevie Wonder, Donny Hathaway et Maroon5. Avec son groupe, il sort Heroes Of Today, un album qu’il qualifie lui-même d’ "hybride et d’inclassable".

Paulette : C’est quoi ton nom de scène, Mani ou Mani Hoffman ?  
Mani : En version longue, c’est Mani Hoffman. Mani parce que j’ai beaucoup voyagé en Inde et que là-bas, Mani signifie "joyeux". C’est aussi une référence à Scarface, le film qui a bercé mon enfance. Et Hoffman par rapport à Albert Hoffman, le chimiste qui a découvert le LSD. Je n’en ai pas abusé mais disons qu’il fallait que jeunesse se fasse et… jeunesse s’est faite ! Sinon, en version courte, ça donne Mani et c’est aussi très bien comme ça !

Le tremplin de ta carrière a indubitablement été le titre
"Starlight", des Superman Lovers.
Oui, absolument. J’ai connu le succès en interprétant cette chanson et c’est grâce à "Starlight" que j’ai pu faire des tournées dans le monde entier ! C’est un très bon souvenir. Une fois tout ça fini, j’ai vécu en Angleterre où j’ai bossé un temps dans le milieu de la scène électro-house (il a notamment interprété le titre "Lucy" au sein du groupe Jealousy, ndlr.) avant de me créer mon propre univers artistique.


Tu as fait de très belles rencontres au Royaume-Uni, comme celle avec Toby Smith, le fondateur de Jamiroquai !
On a tout de suite accroché. Ensemble on a écrit pour l’émission "Pop Idol", la "Nouvelle Star" anglaise. On est encore très proches, je vais d’ailleurs régulièrement lui rendre visite dans la campagne anglaise, mais j’ai préféré retourner en France pour commencer des projets davantage funk et soul. C’est à ce moment-là que j’ai fait la connaissance du producteur et compositeur Antoine Le Guern avec qui j’ai décidé de monter le projet Mani. Mani c’est donc un groupe composé de 5 personnes, Antoine, Ben Durand à la basse, Stan Augris à la batterie, Pac à la guitare et moi-même.

 

"AVEC MYMAJORCOMPANY, ON A UN AVIS DIRECT DES INTERNAUTES"

Pourquoi avoir choisi de signer avec MyMajorCompany ?

Je ne me suis jamais attaché à aucune maison de disque, je ne voulais pas rentrer dans un engrenage où j’allais être pieds et points liés. Et puis je ne me suis jamais senti assez mûr artistiquement. Mais avec le groupe nous étions vraiment contents de ce que nous faisions, nous étions prêts à montrer nos compositions et à signer dans un label.
La seule condition c’était d’avoir une validation du public avant de se jeter à l’eau. MyMajorCompany représentait donc l’occasion d’avoir un avis direct des internautes et c’est pour ça qu’on a signé avec eux. C’est super d’avoir des internautes qui te soutiennent et te gardent la tête hors de l’eau.

Finalement, vous avez été plébiscités par les internautes et vous avez pu sortir votre premier disque…
Oui, on a réuni un total de 780 producteurs – dont un noyau dur qu’on appelle la Mani Family – soit une somme de 100 000 euros qui nous a effectivement permis de sortir un EP et un album. L’EP comporte un seul titre, "Bang Bang", mais plusieurs remixes électro, comme ceux de Jamaica ou de Beat Torrent.

Revendiquez-vous le côté tubesque du titre "Bang Bang" ?

Oui, on ne s’en cache pas mais le truc c’est que l’album est vraiment très différent de ce titre, il est très hybride, à mi-chemin entre la pop, grâce au "song writting" à la Beatles d’Antoine,  le rock, avec le son de Pac, et la soul. On a donc hâte que l’album sorte pour montrer que nous savons faire autre chose que des titres comme "Bang Bang".

Conclusion ?
Ne vous contentez pas de l’EP, c’est l’album qui nous représente le mieux !
 

MANI :: HEROES OF TODAY                                   
MyMajorCompany

Sortie le 30 janvier 2012

Facebook
Myspace

Concert :
19/03 : La Maroquinerie, Paris

 
Partager sur :

Vous pourriez aimer...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *