MAMIKA, UNE MAMIE QUI A LA CLASSE

Photos, Sacha Goldberger

Justine est partie enquêter sur le phénomène Mamika, une mamie pas comme les autres… Son petit-fils, Sacha, nous explique tout.

Frederika Golberger a 92 ans, toutes ses dents et une bonne dose d’humour. Ancienne conseillère de style, Mamika (petite mamie en hongrois) est devenue une starlette grâce à une série de photos pour le moins étonnante. Sur les clichés, on la voit fumer une saucisse de Toulouse, jouer aux cartes avec une poupée gonflable, faire du ski dans les escaliers, repasser son chien, manger une glace avec un éphèbe… et le tout, avec une classe incroyable et une autodérision à toute épreuve.

Tout a commencé il y a quatre ans. Pour la sortir de la solitude et lui redonner le sourire, son petit fils, le photographe Sacha Goldberger, a eu l’idée de la faire poser pour une série de photos. "Je voulais faire un site internet dans l’esprit Woody Allen à la française, avec une ambiance ashkénaze où la famille était très présente et très exubérante. A  l’époque, ma grand-mère étant ce qu’il y avait de plus important dans ma vie,  j’ai décidé de la mettre en scène en suivant toute cette logique et en ajoutant une pincée de créativité. Pour la toute première photo, je lui ai demandé de téléphoner avec une laque à cheveux, c’était tellement improbable et décalé…. Résultat : elle a adoré et s’est prise au jeu !" nous confie t-il.


La suite, ce sont des séries de photos toutes plus drôles et rafraîchissantes les unes que les autres où Mamika n’hésite pas à s’afficher au naturel, sans avoir honte des marques du temps.

En maillot de bain sur la plage ou en body dans le salon de bronzage, elle est simplement rayonnante. Car la vieillesse, comme dit Sacha, "ce n’est pas moche". Mention spéciale aux tirages où Mamika se la joue super héroïne avec son maquillage rouge, sa cape et son collant lamé. Accompagnée de Papika, elle escalade les façades des immeubles et vole de toit en toit. "On vient justement de finir un shooting sur le thème des super héros" explique Sacha. "J’ai introduit un nouveau personnage, celui de Dark Papouka, le rival de Papika. C’est un personnage très sombre… Mais, en vrai, il respire la gentillesse et ressemble à Bourvil (rires). Heureusement,  il a su rentrer dans son rôle et devenir une sorte de Bourvil méchant" s’amuse Sacha.


"Je respecte ses limites et je veux qu’elle soit heureuse."  

Une vision du 4ème âge qui laisse rêveur. Qu’est ce qu’on aimerait que nos grands parents se la jouent eux aussi Clark Kent et Loïs Lane le temps d’une après midi… Mais peut-être est-ce justement parce que cette belle histoire est le résultat d’une aventure humaine que les clichés ne laissent pas insensibles ? Car oui, "Le but n’est pas marketing". "Tout ce qui nous arrive depuis 4 ans, les plateaux télés, les interviews à répétition, ce n’était pas du tout voulu au départ. Tout ça est parti d’une envie et d’un plaisir. Je ne veux surtout pas forcer ma grand-mère à faire quoique ce soit. On shoote quand elle veut et quand elle en a marre, on arrête. Je respecte ses limites et je veux qu’elle soit heureuse."  insiste Sacha.


 

MAMIKA :: MA PETITE GRAND-MERE  
Sacha Goldberger       

Editions Balland – 29,90 €

Retrouvez Mamika sur :
Facebook
Myspace
 

 
Partager sur :

Vous pourriez aimer...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *