MAIS FICHTRE, À QUAND UN ABERCROMBIE & FITCH À PARIS ?

 
Abercrombie & Fitch : l’évocation de ce simple nom fait frémir les fashionistas averti(e)s et interpelle les quelques rares novices,  suscite autant de convoitises que de controverses, énerve autant qu’il charme.

Mais qui est donc ce géant américain de l’habillement?
Un parfum, Fierce, vaporisé et cadencé si bien qu’il embaume les narines des passants à 50 mètres à la ronde. Tandis que des minets au torse musclé accueillent les visiteurs en quête d’une photo volée, la basse de la musique s’intensifie et la lumière se tamise peu à peu : bienvenue dans l’eldorado américain ! Sweats, polos, tee-shirts, jeans, accessoires et parfums sont disposés ça et là sur des étagères à faire pâlir la plus grande des bibliothèques. Le temple de la mode a pris des allures de cottage canadien avec son mobilier en bois brun et sa tête d’élan trônant fièrement au dessus des comptoires de caisse. Le dépaysement est assuré.

Identités visuelles, graphiques, sonores et olfactives ont été déployées de manière à séduire par tous les sens. Abercrombie & Fitch est une machinerie géante, savamment orchestrée, fortement implantée aux États-Unis et s’ouvrant peu à peu sur de nouveaux horizons. Tokyo et Londres peuvent d’ors et déjà se targuer d’avoir leur flagship store.

Cela fait maintenant deux ans qu’une ouverture est annoncée à Paris au 23, de l’avenue des Champs-Elysées. Le bâtiment, colossal et luxueux, promet une boutique grandiose. Les travaux ont certes débuté mais le site échafaudé ne laisse rien entrevoir. Aucune information n’émane de ce lieu et ne filtre. L’ouverture aurait été retardée par des difficultés financières auxquelles doit faire la marque outre atlantique. L’ouverture parisienne serait donc pour début 2011. Les dernières rumeurs évoquent le mois mai…

En attendant, la cote de l’Américain a monté en flèche, si bien que les produits "made in USA" sont désormais l’objet de nombreuses contrefaçons. La rançon du succès, me direz-vous. Le rêve américain, dont on aimait rapporter un bout dans sa valise, ne sera désormais plus qu’à quelques encablures…

Retrouvez Anne-Laure sur son blog : www.lasouriscoquette.com
 

Partager sur :

Vous pourriez aimer...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *