MADÈRE, UNE DESTINATION DÉPAYSANTE OÙ LA MAGIE DE NOËL BRILLE DE MILLE FEUX

Qui a dit que Noël rimait forcément avec neige et grand froid ? Bien loin des feux de cheminée, l’archipel portugais de Madère offre pourtant une atmosphère aussi chaleureuse, familiale et festive que sur le vieux continent, avec des kilomètres et des kilomètres de guirlandes lumineuses égayant les collines les plus reculées, un marché de noël où les traditions gastronomiques locales font vibrer le palais, sans oublier l’accueil bienveillant des Madérois•e•s dont l’histoire singulière fait de leurs îles un carrefour d’influences et de cultures. Il n’en fallait pas plus pour convaincre la team Paulette de poser ses valises au beau milieu de l’Atlantique pour quelques jours d’immersion totale dans une ambiance fêtes de fin d’année, sous les palmiers. On vous raconte tout. Dépaysement garanti !

Feux d'artifice du 31 décembre à Funchal © Visit Madeira
Feux d'artifice du 31 décembre à Funchal © Visit Madeira

A l’instar de leur découverte fortuite au début du 15ème siècle par des navigateurs portugais légèrement égarés au large des côtes nord de l’Afrique, les îles qui constituent l’archipel de Madère — Porto Santo, les îles Desertas, les îles Selvagens et Madeira, l’île principale — ne se laissent pas appréhender d’un seul regard. Ici, on prend le temps de se perdre dans les méandres architecturaux de la capitale Funchal, de grimper dans les hauteurs de la Laurissilva, célèbre forêt primaire peuplée d’espèces végétales endémiques dont le laurier de Madère, de zigzaguer au gré des caprices topographiques de la côte nord, ciselée de formations rocheuses vertigineuses qui témoignent de l’activité volcanique passée de l’île, sans manquer de se mettre à l’eau pour admirer voire même nager au milieu des cétacés jouant à cache-cache entre les vagues qui scintillent au soleil. Madère, connue comme l’île aux douze saisons où la température moyenne oscille entre 17°c et 18°c en hiver et 23°c et 24°c en été, regorge d’attraits et de surprises dont on ne pourra partager qu’une infime partie, au gré de nos coup-de-cœurs. Il ne vous reste plus qu’à prendre des notes et à compléter ce conte de noël avec vos propres souvenirs !

Décorations de noël à Funchal © Visit Madeira
Décorations de noël à Funchal © Visit Madeira
Décorations de noël à Funchal © Visit Madeira
Décorations de noël à Funchal © Visit Madeira
Décorations de noël à Funchal © Visit Madeira
Décorations de noël à Funchal © Visit Madeira
Décorations de noël à Funchal © Visit Madeira
Décorations de noël à Funchal © Visit Madeira
Décorations de noël à Funchal © Visit Madeira
Décorations de noël à Funchal © Visit Madeira
Décorations de noël à Funchal © Visit Madeira
Décorations de noël à Funchal © Visit Madeira
Décorations de noël à Funchal © Visit Madeira
Décorations de noël à Funchal © Visit Madeira

Passer les fêtes à Madère et mettre des paillettes dans sa vie

Véritable institution sur l’île, les célébrations de noël et du jour de l’an rythment le quotidien des Madérois•e•s et des touristes jusqu’au 6 janvier, jour de la fête religieuse de l’Épiphanie. Funchal, la capitale, ainsi que chaque commune et petits villages de l’archipel se transforment en véritable fantaisie de noël à ciel ouvert.

Un noël sous les sunlights des tropiques

Autant dire que nous n’étions pas prêt•e•s pour ce qui nous attendait quand nous nous sommes promené•e•s dans les ruelles typiques de Funchal, la capitale de Madère joliment pavées de blanc et de noir à la portugaise, brillant de mille couleurs et de mille feux à la faveur de la nuit naissante. Chaque recoin de la seule véritable ville de l’île traduit la magie de noël, des bâtiments historiques encadrés de lampions au labyrinthe de guirlandes lumineuses suspendues au-dessus de nos têtes, sans oublier les sapins et autres décorations format XXL qui habillent la promenade longeant la bord de mer. Le marché de noël, véritable attraction immanquable lors d’une visite du centre-ville, propose de découvrir et de déguster les spécialités locales — la poncha (punch local), le vin de Madère (assez sucré), le bolo de mel (gâteau traditionnel préparé avec de la mélasse de canne à sucre ou du miel) et bien d’autres gourmandises aux fruits exotiques — dans des petites maisonnettes parfaites alignées et décorées de motifs écossais. Nul besoin de s’emmitoufler sous des kilos de laine cependant pour redescendre la rue Santa Maria, dans le plus vieux quartier de Funchal. Mondialement connue grâce au projet « Arte portas abertas » (ou Art des portes ouvertes), cette rue piétonne, pleine de charme regorge de peintures murales plus ou moins réussies, et d’un tas de bonnes adresses où s’arrêter pour dîner ou prendre un verre.

La fête à Funchal ne s’arrête pas après la naissance du petit Jésus. À l’approche du 31 décembre, on en profite pour explorer les alentours et choisir le meilleur promontoire pour admirer le sublime spectacle pyrotechnique de Madère, élu plus grand feu d’artifice du monde par le Livre Guinness des records en 2006, avec pas moins d’une soixantaine de départs répartis sur toute la ville mais également en mer. De quoi éblouir les dizaines de milliers de spectateur•rice•s venu•e•s des quatre coins du monde. Les chants religieux qui s’élèvent depuis le jardin municipal de Funchal les 5 et 6 janvier concluent un long mois de festivités à découvrir sur toute l’île, dans absolument tous les villages. Une expérience magique à vivre au moins une fois dans sa vie.

Funchal et ses multiples curiosités

Capitale depuis 1508 et concentrant environ 40% des 250 000 Madéroi•se•s de l’archipel, Funchal (qui signifie fenouil) reste le point de départ idéal pour se mettre à l’heure portugaise en déambulant nonchalamment dans les rues de Santa Maria, dos Ferreiros, da Carreira, Dr. Antonio Jose de Almeida, do Esmeraldo, sans faire l’impasse sur Avenida Arriaga, porte d’entrée vers la sublime cathédrale Notre-Dame-de-l’Assomption, le théâtre municipal, le parc Santa Catarina ainsi que les cafés, les restaurants et l’animation que la ville a à offrir.

Funchal © Visit Madeira
Funchal © Visit Madeira
Funchal © Visit Madeira
Funchal © Visit Madeira
Funchal © Visit Madeira
Funchal © Visit Madeira

Faire ses emplettes au Mercado dos Lavradores

Toute visite de Funchal comprend forcément une halte au marché central ou Mercado dos Lavradores dont l’architecture hybride entre art déco des années 30 et modernisme vaut amplement le détour avant même de pénétrer dans les allées colorées débordant de fruits exotiques, de légumes incongrus rarement vus ailleurs, de poissons et fruits de mer aussi frais que frais, dont les effluves se perdent dans le doux parfum d’épices orientales qui flotte au-dessus du brouhaha des marchand•e•s. Après avoir fait une razzia de bulbes d’oiseaux du paradis et d’agapanthes (à seulement 4 euros sur le stand d’Isabel Pereira, charmante mamie habillée en tenue traditionnelle madéroise de pied en cap), on se met à rêver de recréer un mini jardin tropical dans notre appartement.

Tomber amoureux•se du jardin tropical Monte Palace

Le moyen le plus spectaculaire pour accéder à ce jardin exotique luxuriant reste le téléphérique qui relie Funchal à la commune de Monte située 550 mètres plus haut. Encore ébloui•e•s par la vue panoramique imprenable sur la capitale de Madère, on se laisse happer par le romantisme du jardin tropical Monte Palace créé en 1987 par José Berardo, riche homme d’affaires portugais passionné de nature, d’histoire et de culture. Résultat, un véritable jardin d’éden aux influences orientales où cohabitent près de 10 000 espèces végétales, de sublimes œuvres d’art ancien et contemporain, une impressionnante collection de pierres précieuses, semi-précieuses et de minéraux, ainsi que deux musées qui ne sauraient cependant faire de l’ombre à l’imposante demeure du propriétaire.

Carreiros do Monte © Visit Madeira
Carreiros do Monte © Visit Madeira
Carreiros do Monte © Visit Madeira
Carreiros do Monte © Visit Madeira
Carreiros do Monte © Visit Madeira
Carreiros do Monte © Visit Madeira

Glisser tout schuss avec les Carreiros do Monte

Envie de sensation forte ? On embarque sur les traineaux en osier des Carreiros do Monte, moyen de transport alternatif et pratique de personnes et de marchandises entre Monte et Funchal apparu au milieu du 19ème siècle et devenu progressivement une attraction très prisée des touristiques. Pour le folklore et le fou rire, on se déleste de 30 euros pour deux afin de glisser sur 2 km, guidé•e•s par deux carreiros (ou conducteurs) dont les chaussures font office de frein. Une expérience amusante qu’on ne trouve nulle part ailleurs et qui finalement n’a pas de prix.

 

L’île de tous les extrêmes

Vous l’aurez compris. Les attractions et activités qu’offre Madère sont aussi vertigineuses que les kilomètres de falaises abruptes qui ceinturent l’île volcanique, dont Cabo Girao, la plus haute falaise maritime d’Europe, s’élevant gentiment à 580 mètres au-dessus de  l’océan. Le vertige n’est également pas de mise si l’on souhaite goûter l’un des meilleurs poncha de Madère, à quelques encablures de ce point culminant. La préparation de ce punch local aux multiples saveurs se transforme en une habile performance à l’échoppe Venda do Andre. On s’empresse de tout filmer, de déguster et d’acheter les ingrédients nécessaires afin de briller lors d’un futur apéro entre potes. Outre notre dextérité, ielles auront du mal à croire qu’il est possible de vivre des expériences si fortes et si diamétralement opposées sur une même île.

Pico do Arieiro © PK Douglas
Pico do Arieiro © PK Douglas
Pico do Arieiro © PK Douglas
Pico do Arieiro © PK Douglas
Pico do Arieiro © PK Douglas
Pico do Arieiro © PK Douglas
Pico do Arieiro © PK Douglas
Pico do Arieiro © PK Douglas
Levada © PK Douglas
Levada © PK Douglas

Un levé de soleil au-dessus des nuages à Pico do Arieiro

Admirer un océan de nuages vermillon à mesure que le point du jour se lève sur Madère restera un spectacle à tout jamais gravé dans nos souvenirs tant la beauté des éléments et de la nature resplendit, depuis Pico do Arieiro, le troisième plus haut sommet de l’île culminant à 1 818 mètres et offrant, une fois les nuages dissipés, une vue panoramique sur la côte nord et la côte sud de l’île. Le réveil plus que matinal en vaut la chandelle, que les plus sportif•ve•s ne manqueront pas d’intégrer à leurs postures de yoga en guise de salutation pleine de gratitude face aux prémices d’une belle journée. Afin de poursuivre l’aventure par des chemins de cocagne, loin des sentiers battus, mais toujours en toute sécurité, on vous conseille de booker une balade all-inclusive ou personnalisée en 4×4 jeep vintage avec Mountain Expedition. Plus besoin d’avoir les yeux rivés sur le GPS. Le conducteur s’occupe de tout, voire même du petit-déjeuner !

À la recherche du temps perdu à Santana

Les maisons triangulaires à toit de chaume (ou palheiros) datant du 16ème siècle, dont certaines sont encore habitées par des Madéroi•se•s, font la renommée de la petite municipalité de Santana, située au nord-est de l’île. Conservées principalement pour l’aspect touristique, elles gardent précieusement tout un folklore et un artisanat local qui nous plongent dans un temps que les moins de 20 ans ne peuvent pas connaître. Petite escale sympathique avant d’explorer les alentours incluant le jardin de la Biosphère (marquant la remise par l’UNESCO de la distinction « Réserve de la Biosphère » à la municipalité de Santana en 2011), le Madeira Theme Park, la roseraie de la Quinta do Arco, ou, pour les plus motivé•e•s, certains des plus beaux sentiers le long des levadas de la Laurissilva jusqu’à Queimadas. Une fois notre envie de rando assouvie, on part à la conquête de l’ouest de Madère, le long de l’impressionnante route du littoral, dans une zone surnommée « la rivière de l’enfer ». Tout un programme.

Piscines naturelles © Visit Madeira
Piscines naturelles © Visit Madeira
Piscines naturelles © Visit Madeira
Piscines naturelles © Visit Madeira
Piscines naturelles © Visit Madeira
Piscines naturelles © Visit Madeira

Chiller dans les piscines naturelles de Porto Moniz

Avant d’accéder aux nombreuses piscines naturelles formées par le travail industrieux des vagues qui s’écrasent sur la roche volcanique et l’érodent, on reste bouche bée devant la beauté des paysages fouettés par le vent et la pluie tropicale, puis aussitôt réchauffés par les rayons d’un soleil ardent qui percent derrière un bel arc-en-ciel. Ici, les éléments nous soumettent à leur volonté à l’instar de l’escarpement abrupt des falaises avec lesquelles il faut composer. Chemin faisant, on aperçoit encore à certains endroits l’ancienne route exiguë à flanc de montagne qui, parait-il, était à double sens. Pardon ?! Heureusement, une enfilade de tunnels permet d’accéder sain•e•s et sauf•ve•s au charmant village côtier de Seixal, avant d’atteindre Porto Moniz et ses fameuses piscines naturelles d’origine volcanique remplies par la mer à marée haute et offrant ainsi des eaux sûres et chaudes où se baigner en toute sérénité.

Excursion en mer avec Lobosonda © Visit Madeira
Excursion en mer avec Lobosonda © Visit Madeira
Excursion en mer avec Lobosonda © Visit Madeira
Excursion en mer avec Lobosonda © Visit Madeira
Excursion en mer avec Lobosonda © Visit Madeira
Excursion en mer avec Lobosonda © Visit Madeira

Répondre au chant des dauphins et des baleines

Coup-de-cœur de ce voyage à Madère malgré le mal de mer qui nous chevillait au ventre : l’excursion en mer avec Lobosonda pour admirer les dauphins et les baleines dans leur habitat naturel. Certifié tourisme responsable, Lobonsonda propose des sorties en mer de 2 à 3 heures (pour tous les âges, dès 3 ans) pendant lesquelles on apprend à repérer, à s’approcher avec discrétion et à observer avec respect la faune sous-marine, dont le dauphin commun de l’Atlantique et l’élusive baleine à bec de Cuvier qui détient le record de plongée chez un mammifère marin, pouvant chasser en grande profondeur, jusqu’à 3 000 mètres sous les vagues. En comparaison, c’est la distance entre l’Arc de triomphe et l’Hôtel de ville à Paris ! Selon la saison, on peut même enfiler maillot, masque et tuba pour admirer la virtuosité des dauphins la tête sous l’eau. Après avoir fait le plein d’émotions, on vous conseille une halte languissante dans le petit village de pêcheurs de Paul do Mar, d’où on admire un coucher de soleil incandescent depuis la terrasse du bar restaurant Maktub. Adresse gourmande et dépaysante aux airs de Hawaii ou Malibu, comme vous voudrez.

 

BONS PLANS FOOD

Bonne nouvelle. À Madère, on mange très bien pour pas très cher. Même si les pièges à touristes existent, ils ne font pas légion. C’est rassurant. En tout cas, le restaurant Kampo est une adresse gourmande où l’on se rend les yeux fermés pour déguster une appétissante salade de champignons à l’œuf et au chorizo, un délicieux foie gras à la banane et à la maracudja locales, du bœuf d’exception sous toutes ses formes et un beignet farci aux champignons et aux saucisses portugaises, subtilement saupoudré de sucre glace, appelé « bola de berlim ». À tomber par terre ! Les options végétariennes et les desserts valent aussi le détour. En cuisine, officie le très sympathique chef Julio Pereira qui possède également le restaurant Akua. Autre adresse food dédiée exclusivement aux fruits de mer que l’on ne peut que vous conseiller.

Kampo, R. do Sabão 6, 9000-058 Funchal, Portugal

Nini Design Center par Nini Andrade Silva (Funchal)

Perché au dernier étage du fort Nossa Senhora da Conceicao, le restaurant, atelier et showroom design Nini Design Center propose une cuisine locale made in Madeira, avec raffinement et attention. Imaginé par Nini Andrade Silva, peintre et designer d’intérieur née à Funchal, le cadre minimaliste et épuré complimente à la perfection des plats gourmands mais savamment équilibrés. Après avoir goûté aux desserts tout aussi raffinés, on a pris plaisir à explorer les différentes terrasses et points de vue de cet ancien fort d’où on peut admirer l’amphithéâtre naturel de la ville de Funchal qui brille de mille feux à la tombée de la nuit en cette période de fêtes.

Nini Design Center, Estrada da Pontinha, Forte de Nossa Senhora da Conceição, 9000-726 Funchal, Portugal

© Kampo Restaurante
© Kampo Restaurante
© Kampo Restaurante
© Kampo Restaurante
© Kampo Restaurante
© Kampo Restaurante

Sabores do Curral (Camara de Lobos)

Au restaurant Sabores do Curral, situé sur les hauteurs de Curral das Freiras et surplombant la célèbre vallée des Nonnes, on goûte à toute l’authenticité de la cuisine de Madère, particulièrement les plats de fête traditionnels comme les châtaignes grillées accompagnées de sirop à la mélasse de canne à sucre, le bolo do caco (un pain rond croustillant beurré à l’ail), le porc mariné et roussi à la portugaise agrémenté de gras de porc grillés, sans oublier les petits biscuits à la mélasse de canne à sucre ou aux châtaignes et le succulent gâteau de noël au miel qui selon les Madérois•e•s doit uniquement se rompre à la main et peut se conserver jusqu’à un an ! À tester.

Sabores do Curral, Caminho da Igreja N1, 9030-311 Curral das Freiras, Portugal

Ce restaurant d’hôtel au décor certes assez classique nous a absolument ravi les papilles de fruits de mer frais et divinement cuisinés, dont les délicieux patelles (ou lapas), coquillages au goût très fin, en forme de chapeaux chinois, qui s’agrippent aux rochers pour résister à l’assaut des vagues. D’ailleurs, si un•e Portugais•e vous traite de « lapa », il est grand temps de lui laisser de l’air, de l’air (c’est juste une question… d’honneur). En tout cas, on ne se gêne pas pour goûter à absolument tout à cette adresse gourmande et raffinée. Les prix y sont abordables et bienveillants. Après ce déjeuner de marin, il ne nous restait plus qu’à nous laisser rouler jusqu’à la piscine naturelle la plus proche. On ne rigole pas avec la siesta.

Lapa Bay, Aqua Natura Bay, R. do Forte de São João Baptista 7, 9270-095 Porto Moniz, Portugal

 

BON PLAN HÉBERGEMENT ET TRANSPORT

Castanheiro Boutique Hotel

Idéalement situé dans le centre historique de Funchal, à deux pas de nombreux lieux d’intérêt touristique, le Castanheiro Boutique Hotel est le point de chute parfait pour un séjour à Madère. Son design éclectique et ses chambres spacieuses sont magnifiés par la vue imprenable sur la ville depuis le rooftop où le ciel sans nuage se reflète dans une piscine élégante et un jacuzzi intimiste. À noter, le petit-déjeuner y est gargantuesque et délicieux. Certains plats peuvent même être préparés juste pour vous. Un détail qui fait la différence.

Castanheiro Boutique Hotel, R. do Castanheiro 31, 9000-081 Funchal, Portugal

Transavia

La compagnie aérienne Transavia propose des vols au départ de Paris Orly, de Lyon et de Nantes, dont 1 vol par jour depuis Paris Orly jusqu’à Funchal, à partir de 73€ TTC l’aller. Notre escale à Porto (à l’aller comme au retour) n’a duré qu’une petite demi-heure, ce qui, encore une fois, est appréciable.

Pour plus d’informations sur la destination Madère, direction le site de l’Office de tourisme de Madère, Visit Madeira (site disponible en français).

Vous pourriez aimer...