MA FOLLE SEMAINE AVEC TARANTINO

La semaine dernière se déroulait à Lyon le Festival Lumière, notre festival de Cannes à nous. L’occasion de voir ou redécouvrir des films méconnus ou au contraire emblématiques dans la ville qui a vu naitre le cinématographe et surtout d’apercevoir quelques stars !

 
Pour cette 5ème édition, c’est Quentin Tarantino qui a été choisi pour recevoir le Prix Lumière qui récompense l’ensemble de sa carrière. Retour sur une folle semaine en compagnie du plus « cool » des réalisateurs américains.
 
Lundi / 20h.
Soirée d’ouverture du festival avec la projection du film Un singe en hiver d’Henri Verneuil en présence de Jean-Paul Belmondo et de Quentin Tarantino, venu spécialement pour voir l’acteur français qu’il admire beaucoup. « Je ne pensais pas un jour rencontrer Jean-Paul Belmondo, j’avais des posters de lui dans ma chambre, ce n’est ni une star de cinéma, ni un homme, c’est un verbe. Vive le roi ! ».
 
« Je suis amoureux de mes personnages. »
 
Mardi / 17h30.
Conférence de presse. On apprend notamment que même si l’idée de ne réaliser que 10 films dans sa carrière le séduit, Tarantino n’exclut pas la possibilité d’en faire plus. Il a d’ailleurs imaginé quatre nouvelles histoires rien que durant l’été. « Aussi longtemps que j’aurais des histoires à raconter je continuerai à tourner ».

Durant l’entretien, le réalisateur est revenu sur l’importance de ses (anti) héros « J’adore les acteurs mais je suis amoureux de mes personnages. Il est important que les comédiens se mettent dans la peau de leurs personnages, qu’ils soient influencés par eux mais également l’inverse, comme ce fut le cas pour Christopher Waltz dans Inglorious Basterds, le meilleur rôle que j’ai jamais écrit ».

 
19h.
Projection du film Voyou, l’un des films sélectionnés par Tarantino. Claude Lelouch, le réalisateur, arrive et Quentin Tarantino s’exclame « Whaooouuuu Lelouch ! En regardant ce film, je me suis dit mais c’est Pulp Fiction 25 ans avant ! ».
 
Mercredi 
Uma Thurman annonce sa venue surprise au festival. C’est elle qui remettra le prix Lumière au cinéaste dont elle fut la muse.
 
17h.
Projection de True Romance à l’Institut Lumière. Tarantino rend hommage à son ami Tony Scott, réalisateur du film, décédé l’année dernière.
 
Jeudi / 20h30.
Projection du film Voyage au bout de l’enfer à l’UGC Confluence, Quentin Tarantino et Uma Thurman arrivent à l’improviste devant les yeux ébahis des spectateurs qui ne s’y attendaient pas du tout ! Le réalisateur vraiment généreux envers son public est partout à la fois. Il assiste aux projections qui lui tiennent à cœur, rend hommage aux cinéastes qu’il admire, va à la rencontre de la foule avec l’enthousiasme qui le caractérise.
 
« Mélanie Laurent choisit d’interpréter Bang Bang de Nancy Sinatra. »
 
Vendredi / 20h.

Remise du prix Lumière. La salle 3000 (centre de congrès) est déjà pleine à craquer. Une pléiade d’acteurs et people ont fait le déplacement : Tahar Rahim, Leila Bekti, Manu Payet, Ludivine Sagnier, Arielle Dombasle, Léa Drucker, Clovis Cornillac, Mélanie Laurent … Soudain, la musique d’intro de Réservoir Dogs retentit. Harvey Keitel arrive, suivi de Tim Roth, Uma Thurman et bien sûr de Quentin Tarantino. La foule est en délire !

Pendant près de deux heures, les proches de « Mr Brown » se rendent sur scène, chacun à leur tour, pour rendre hommage au cinéaste de génie et ami. Tim Roth ouvre le bal, confiant que son rôle dans Reservoir Dogs a changé sa vie lui permettant de rencontrer sa femme et de s’installer aux Etats-Unis.

Mélanie Laurent choisit d’interpréter Bang Bang de Nancy Sinatra (BO du film Kill Bill). Vient le tour d’Harvey Keitel et de Bertrand Tavernier très émus puis de ses fidèles producteurs Laurence Bendel et Harvey Weinstein.

Enfin, arrive la sublime Uma Thurman. Sous un tonnerre d’applaudissements, le maître monte sur scène pour recevoir son prix. La voix chancelante, il remercie sa « famille » d’être là ainsi que le public. Puis retrouvant ses talents de show man, Tarantino se félicite de l’invention du cinéma par les frères Lumière « Je ne sais pas ce qu’aurait été ma vie si le père et la mère des frères Lumière ne s’étaient pas rencontrés. Je vendrais probablement des hamburgers Royal Cheese chez McDo ! » déclare-t-il avant de se lancer dans un rock endiablé avec Mélanie Laurent sur la B.O de Pulp Fiction. Et « vive le cinéma ! »
 

 

Partager sur :

Vous pourriez aimer...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *