L’IMPACT SURPRENANT DU SOLEIL SUR NOTRE HUMEUR

 

On a mille raisons d’apprécier le soleil, et de le détester. Vitamine D, teint bronzé, bonne humeur… mais l’astre lumineux a aussi ses côtés néfastes pour notre corps, et notre tête ! En effet, une nouvelle étude du European journal of Social Psychology montre que les environnements chauds nous rendraient moins enclines à aider ceux qui en ont besoin.

Des études antérieures avaient déjà démontré qu’une forte journée de chaleur augmentait notre mauvaise humeur, voire même notre hostilité envers autrui. Mais ici, il s’agit de la première étude qui affiche un lien évident entre la température ambiante et les comportements prosociaux des gens, c’est-à-dire les comportements de soucis de l’autre – dirigés vers des personnes inconnues ou en difficultés. 

La recherche a été initiée par la Lehigh University et la Northwestern University, deux facultés américaines qui ont tout d’abord fait un test sur un magasin. Les chercheurs ont pu constaté que 50% des vendeurs étaient moins à l’écoute, et donc moins serviables, lorsque la température ambiante de la boutique était élevée.

Dans une seconde expérience, les chercheurs se sont même rendus compte que le fait de penser à des températures ardentes provoquait des changements de comportements qui nous rendraient moins attentionnées ! 

Si c’est quelque chose qui peut nous paraitre logique, il s’agit de la première étude scientifique qui atteste ces modifications comportementales. Pour les chercheurs, connaître ce facteur peut nous permettre d’anticiper des comportements nocifs. Ils préconisent ainsi aux entreprises de doter leurs espaces de travail d’un environnement confortable et sain pour retrouver bonne humeur et efficacité auprès de leurs employés.

> Article de Montaine BOUTEILLON 

 

Partager sur :

Vous pourriez aimer...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

NOUVEAUX.LLES LEADERS N°48

CONNECT & FOLLOW