L’ÉTÉ SERA ORIENTALISTE !

Illustration, Alexandra Perrin

 

Alix prédit une mode orientaliste pour cet été. Matez sa sélection !

Quand on regarde les collections de cet été, on se prend un grand coup de soleil dans les yeux : depuis les reflets des satins jusques aux talons aiguilles dorés des sandales, tout brille ; les couleurs sont saturées, on porte un corail flamboyant avec un violet profond, on rehausse une jupe vert pétard d’un bustier bleu lagon…

On multiplie les signes extérieurs de richesse mariés à des détails exotiques

Tout paraît excessif, et on en redemande. Et quand on voit tout ça, ces ceintures en corde, nouées comme des obis, les broderies bijoux qui investissent les cols et le bas des robes, et toutes ces couleurs solaires, il faut déployer une volonté surhumaine pour résister à l’envie de partir loin, dans un pays suffisamment exotique pour qu’on puisse espérer y retrouver tous ces détails-là, dans leur milieu naturel.

On dirait que, lasse de cette rigueur beige que nous a imposée l’après-crise, la mode nous invite à une thérapie de renaissance par l’excès.

Et comme une évidence, cette renaissance radicale puise son inspiration là où le soleil se lève : en Orient. Ce n’est pas un hasard si cette saison, tant de collections font penser à l’Orientalisme décadent du XIXe siècle. Pour fuir une réalité trop peu poétique, les Françaises de l’époque se réfugiaient dans un Orient fantasmé, composé de clichés sur le raffinement des orientaux, sur le luxe érotique et excessif avec lequel s’habillaient leurs femmes.

Aujourd’hui, Chanel met en valeur ses métiers d’art dans une collection luxuriante inspirée par Byzance, la porte de l’Orient, tandis que Givenchy fait du mannequin tunisien Hana ben Abdesslem, son nouveau visage. L’Orient redevient cette projection de nos désirs d’ailleurs, les créateurs l’ont compris, et nous, on adore.

Cet été, les  Paulettes orientalistes auront envie d’un bling bling asiatisant qui maniera le kitsch avec humour.

Elles assouviront leurs désirs d’exotisme en se rêvant tour à tour fumeuses d’opium alanguies, et ressortiront l’éventail de leur grand-mère, ou geishas perchées sur des sandalettes compensées. Les plus aguerries improviseront une danse du ventre, en bikini bijou et jupe virevoltante à sequins Manoush, et pour que l’été arrive plus vite elles dégaineront dès maintenant le bleu Mykonos de chez Comptoir des Cotonniers ou un pantalon terracotta Asos.

Et quand cette débauche de couleurs et de matières les lassera, elles pourront toujours regagner le calme du désert, après s’être glissées dans une robe Ba&Sh aux allures de djellaba minimaliste !

La sélection Paulette

 

Pantalon, Asos
Tee-shirt bleu Mykonos,
Comptoir des Cotonniers
Tunique,Ba&Sh

Sandales, Maje Eventail, Verapilo Jupe, Manoush

 

Partager sur :

Vous pourriez aimer...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *