LES PLANS EXPO DE LA SAISON À NE PAS LOUPER

Le mood hivernal sous la couette devant Netflix semble interminable et répétitif. Vous tournez en rond dans votre chambre en ne sachant pas quoi faire ? Pas de problème, la rédac’ vous propose une petite sélection d’expositions super chouette à faire lorsque vous serez à court de séries. Se dégourdir les jambes et faire marcher son cerveau, ce n’est pas si désagréable, n’est-ce pas ? 

1. Grayson Perry à la Monnaie de Paris
 
Grayson Perry, c’est l’artiste qui manquait à notre univers ! Plasticien et céramiste British, il expose pour la première fois en solo, ici, à Paris, et pas n’importe où : à la Monnaie de Paris. Au summum du kitsch, Grayson conte à travers ses oeuvres un récit fantaisiste composé de 10 chapitres. Connu pour ses apparitions travesties, Grayson traite des thématiques universelles telles que l’identité, le genre, la classe, la religion et la sexualité. Toujours avec un message cynique, ses oeuvres, qu’il s’agisse de tapisseries, de gravures ou encore de pièces en métal, « défient la masculinité traditionnelle et suggèrent une amélioration de l’identité masculine ». Une magnifique réflexion sur le genre, un soutien à la parité dans l’art, bref une expo qui vaut le détour !

Crédit : Martin Argyroglo

2. Vivian Maier aux Douches-Les Galeries
 
Dans le 10e arrondissement de Paris, on retrouve une femme, et pas n’importe laquelle, une des plus grandes photographes : Vivian Maier, avec son expo gratuite, « The Color Work ». C’est avec ses photographies de rues de Chicago et New-York, que Vivian Maier rentre anonymement dans ce mouvement de street photography. En effet, l’artiste ne connait de succès que depuis 2009, après sa mort, lorsque l’on retrouva dans une vente aux enchères des milliers de négatifs non-développés. Des images très fortes et une ambiance à la fois très minimaliste dans son genre. Un vrai coup de cœur pour cette artiste que Joel Meyerowitz décrivait ainsi : « Vivian Maier compte parmi les premiers poètes de la photographie en couleurs. »
 
Crédit : Vivian Maier

3. JR Momentum, La mécanique de l’épreuve
 
Pour la première fois en France, JR, l’artiste français au 1,2 million d’abonnés expose à la Maison de la Photographie Européenne. Retraçant son parcours, depuis ses premières photographies à ses installations gigantesques, l’exposition imagine une sorte de fresque interactive avec le public. Un élément qui justement constitue une part importante du travail créatif de JR. En effet, dans une salle qui traite du port d’armes aux Etats-Unis, JR nous invite à découvrir des personnages témoigner et donner leurs points de vues. Graffitis, collages, et animations, il y a de quoi plaire à tout le monde tout en restant dans un univers accessible, jeune et moderne. 
 
Crédit : JR 
 
4. Inès Longevial dans quelques mois à Paris
 
Enfin, nous vous avons déniché notre petit bonus fétiche : la fameuse artiste peintre et dessinatrice Inès Longevial expose à Paris, en mars prochain. En attendant notre Frenchie, voici un petit pitch pour faire mieux connaissance. Originaire du Sud de la France, l’artiste de 28 ans enchaîne les galeries à San Francisco Berlin, L.A.… Pour comprendre ses œuvres aux influences espagnoles qui incarnent l’esprit de maîtres tels que Pablo Picasso et Pedro Almodovar, faites un tour sur son Instagram ! Un peu cubisme, beaucoup de couleurs et des portraits de femmes à la folie ! Réservez votre calendrier à partir du 29 mars pour une expo exclusive.
 
Crédit : Inès Longevial 

> Article de Faustine Chevrin 
Partager sur :

Vous pourriez aimer...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.