LES HOT COLLAB’ QUI NOUS FONT SALIVER

Cette rentrée est riche en annonces de jolies collaborations pour les mois à venir… Petit panorama de tout ce qui nous attend !

> COURREGES X EASTPAK : le sac-à-dos chic et minimaliste !
 
L’indétronable sac-à-dos de nos années lycée prend du galon. Grâce à la maison Courrèges, créatrice de l’audacieuse minijupe dans les 60’s, il s’offre un relooking chic et féminin.
 
 
Ce nouveau backpack, aux lignes épurées, a été taillé dans de belles matières et bénéficie de larges sangles confortables. Quatre coloris seront  disponibles : nude, blanc immaculé, corail et denim. Bref, le compagnon idéal pour se la jouer baroudeuse coquette, en pleine jungle urbaine.
 
 
Complète, cette série limitée comprend, également, un grand sac de voyage en toile et cuir,  des cabas et des mini sacs à porter en bandoulière.
 
Il faudra attendre le printemps 2015 et débourser entre 100 et 400 euros (et économiser donc) pour s’offrir ces petites merveilles.
 

> INES MERCADAL X LE BOURGET : collants fantaisies
 
Créatrice de la ligne Atelier Mercadal Vintage,  Inès-Olympe détourne les classiques de la maison familiale pour Le Bourget Paris, en imaginant une collection de bas et de collants née de cette même volonté de twister les codes dans un univers féminin et urbain.
 
“J’adore le collant fantaisie et je le porte volontiers avec mes escarpins aux couleurs ?ashs. Ce sont deux accessoires symboles de féminité qui se complètent et qui peuvent métamorphoser une tenue avec glamour.” déclare t-elle.
 
 
Le bas couture se fait pop et sort de ses carcans. Sa ligne n’est plus droite : elle est zig-zag. Résolument nouveau. La ?amme, motif emblématique de Mercadal Vintage, vient habiller le talon et s’échappe effrontément sur le mollet.
 
Les créations se voient baptisées des noms des muses d’Inès-Olympe, dont le sex-appeal n’ont d’égal que l’élégance légendaire : Betty Page, Rita Hayworth, Ava Gardner, Lana Turner ou encore Jayne Mans?eld… Autant dire qu’on va se ruer dessus pour être au top de la sexyness cet hiver !
 
> Une collection de 8 modèles en vente sur tout le réseau Galeries Lafayette.
Prix : 21,60€ pièce.

> MONT SAINT MICHEL X ETIENNE DEROEUX : vestiaire tout doux.

Cet hiver, Le Mont Saint Michel, respectable maison de couture, s’encanaille avec Etienne Doereux, jeune créateur français. Ensemble, ils ont imaginé une collection capsule hautement désirable.
 
Depuis presque cent ans, la maison Le Mont Saint Michel, grande prêtresse du tricot, dessine des vêtements douillets et intemporels. Une griffe qui respire l’air pur de la Bretagne et la vie de château. Aujourd’hui, ses créations, classiques mais pas ringardes, sont les chouchous des Paulette au dressing preppy chic.

De son côté,Etienne Doereux vient d’être nommé pour le prix Woolmark 2014/2015. Ce jeune designer affiche un goût prononcé pour les coupes sportwears à la fois élégantes et graphiques.
 
Au programme de cette chouette collab ? Des pièces fortes inspirées du vestiaire d’entraînement des ballerines, de la jupe plissée au petit pull poudré. Notre coup de coeur va à la culotte taille haute en maille, qui, assortie à un t-shirt loose et des guêtres, nous donne des airs deJennifer Beals dans Flashdance. Irrésistible !


 
> Une collection à retrouver dans les trois boutiques Le Mont Saint Michel à partir du 24 septembre.
 

> GAELLE CONSTANTINI X VIDE DRESSING : penderie rétro.
 
Cet automne, Vide Dressing, la célèbre plateforme communautaire d’achat et de vente de fringues haut de gamme, s’associe à la créatrice Gaëlle Constantini.
 
Lauréate du prix Who’s Next, cette dernière chine des pièces vintage pour ensuite les  transformer en vêtements uniques qui collent à l’air du temps. Une démarche cool et responsable, en adéquation complète avec l’esprit Vide Dressing.

Cette série limitée est composée de 20 pièces qui correspondent à des incontournables (une petite robe noire, un chemisier blanc, un sweat) auxquels Gaëlle a ajouté des détails fantaisistes. Dans l’ensemble, la collection propose des silhouettes aux accents rétro et nous invite à voyager à travers les décennies. On aime le bomber glam, rehaussé de lurex -que n’aurait pas renié David Bowie – et la robe en velours noire, à porter avec un chignon banane et des socquettes.
 
En prime, l’ensemble des bénéfices seront reversés à l’association Act & Help qui vient en aide aux petites filles indiennes des bidonvilles. On applaudit !


 
> Une série limitée disponible, en exclusivité, sur www.videdressing.com à partir du 9 octobre.

 
> CEDRIC CHARLIER X PETIT BATEAU : rayures arty.
 
Petit Bateau, la mythique griffe française, a fait appel à Cédric Charlier pour relooker sa cultissime marinière.
 
Le créateur belge s’est emparé des rayures pour mieux les chahuter, grâce à des lignes irrégulières, des couleurs sanguines et un effet de collage. Les vêtements ont été conçus dans des matières douces et confortables. Robes, sweats et pantalons se déclinent pour petits et grands.

Graphique et bien pensée, cette série limitée est un vrai hymne au mouvement. N’oublions pas le mantra de Petit Bateau :  “A quoi ça sert d’imaginer des vêtements si on peut rien faire dedans ?”
 
Côté budget, les prix iront de 50 à 170 euros.


 
> La collection sera en boutiques et sur l’eshop de la maison, à partir du 13 décembre.
Partager sur :

Vous pourriez aimer...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *