LES FILMS À MATER SOUS LA COUETTE POUR NOËL

Que vous rentriez dans votre famille ou que vous restiez chez vous, les deux semaines de fêtes qui approchent sont propices au visionnage de grands classiques de Noël. En couple au coin du feu dans un chalet des Alpes, entre frères et sœurs dans le salon de la maison familiale, seule sous votre couette, le laptop sur les genoux ou avec les petits cousins chez les grands-parents,profitez-en pour vous faire une cure de cinématographie chamallow !

>Love Actually, de Richard Curtis

Avec son casting qui fait mouche (Hugh Grant, Bill Bighy, Colin Firth, Kheira Knightley…) Love Actually est -en toute objectivité- un des pus beaux films chorale qu’il soit et, par ailleurs, une des meilleures comédies romantiques au monde. C’est dit. <3

Synopsis : Deux mois avant les fêtes de Noël, dix couples Britanniques se forment ou se déforment. Parmi eux, le Premier ministre anglais, qui tombe amoureux d’une de ses employées. Un petit garçon qui connaît ses premiers émois. Un éditeur marié qui tombe sous le charme de sa secrétaire ou encore une vedette de la chanson sur le retour qui découvre que, l’amitié, il n’y a que ça de vrai.

>L’étrange Noël de Monsieur Jack, de Henry Selick et Tim Burton

Rien de mieux que ce Disney pour renouer avec l’esprit de Noël et toutes les traditions qui entourent cette fête. Sans compter qu’il s’agit incontestablement d’un des plus beaux films de l’histoire de l’animation.

Synopsis : Quand Halloween se termine, Jack Skellington, surnommé le Roi des citrouilles, cherche un autre divertissement et décide de s’éloigner de la ville et de changer d’air pour trouver l’inspiration. Le hasard le conduit dans la ville de Noël, dont les couleurs et la gaieté l’émerveillent et le conquièrent totalement. Mais réussira t-il à inoculer l’esprit de Noël à ses concitoyens d’Halloween ?

>The Holiday, de Nancy Meyers

Jude Law, Cameron Diaz, Kate Winslet, Jack Black… joli casting pour cette comédie romantique à l’humour british mais au scénario typiquement américain. C’est mignon, c’est pince sans rire, ça dure 2h11 et c’est très bien pour les après-midis enneigées où on n’a pas envie de mettre le pied dehors. Avec des cookies et un chocolat chaud, c’est encore mieux.

Synopsis : Jeune journaliste anglaise, Iris découvre, peu de temps avant Noël, que celui qu’elle considérait comme son fiancé va en épouser une autre. Douche froide. Pendant ce temps, à Beverly Hills, Amanda découvre l’infidélité de son compagnon. Les deux femmes entrent en communication via internet et décident d’échanger leur maison le temps des fêtes de fin d’année. Et le moins que l’on puisse dire, c’est qu’elles ne vont pas être déçues ! 

>Maman j’ai raté l’avion, de Chris Columbus

Le petit Macaulay Culkin a bien grandi. Drug addict et colloc’ de Pete Doherty à Paris, il a aujourd’hui 33 ans et certainement plus toutes ses dents. On préfère garder une image de lui petit, mignon et c’est pourquoi on se remate sans vergogne ce classique des fêtes qui ne manquera pas de passer sur TF1 cette année encore !

Synopsis : Dans la précipitation de leur départ pour Paris, les McCallister oublient à la maison leur fils, Kevin, 9 ans. Seul, il est obligé de se débrouiller en attendant le retour de sa famille. Mauvaise nouvelle, il s’aperçoit que deux malfrats (pas très malins) veulent cambrioler la maison…
 

>Bridget Jones, de Sharon Maguire

 
« Le journal de Bridget Jones » et « Bridget Jones, l’âge de raison » sont deux grands classiques des rom com qui passent très bien en période de fêtes. Après de longs et copieux repas, on rêve tous de s’allonger sur le canapé et de se poser, sans réfléchir, devant un film à l’eau de rose. A déguster seule ou entre sœurettes et cousinettes, la boite de Lindt à portée de main.

Synopsis : A l’aube de sa trente-deuxième année, Bridget Jones, employée dans une agence publicitaire à Londres, décide de reprendre sa vie en main. Cela passe par l’écriture d’un journal intime, en premier lieu, puis la résolution de tenir à jour sa To do list, qui contient des missions comme : trouver un mec, arrêter de fumer ou encore perdre du poids.

>Le miracle de la 34ème rue, de Georges Seaton

Véritable conte de Noël –contrairement aux autres films de la liste qui utilisent pour la plupart Noël comme marqueur de temps ou élément de décor-, le miracle de la 34ème rue nous replonge en enfance. Edmund Green incarne à la perfection l’image du grand père parfait ET du Père-Noël idéal et on fond pour la petite Natalie Wood qui, à l’époque, était persuadée de jouer avec le vrai Père-Noël ! Si ça ne vous émeut pas, alors je ne sais pas ce qu’il vous faut…

Synopsis : Pour les fêtes de Noël, Doris Walker engage dans son grand magasin new-yorkais Macy’s un vieil homme à la barbe blanche, Kris Kringle, pour tenir le rôle du Père Noël. Mais lorsqu’il dit être le véritable Père Noël et qu’il commence à s’identifier un peu trop à son rôle, la femme qu’il l’a engagé se demande s’il est fou.

>Les Goonies, de Richard Donner

Qui d’entre vous ne possède pas une vidéo VHS des Goonies, ce film culte de toute une génération ? Grand classique des années 80 produit par Steven Spielberg, il est préférable de le regarder chez vos parents, dans votre chambre d’ado, avec vos amis de l’époque, ceux avec qui vous faisiez des chasses au trésor pour les anniversaires ! #teamchoco

Synopsis : Alors que leurs maisons du quartier des Goon Docks vont être prochainement saisies et qu’ils passent leurs derniers jours ensemble, quatre adolescents, Mickey, Brand, Mouth et Data, découvrent dans un grenier une carte dessinée par le célèbre pirate Willy-le-Borgne. Sans la moindre hésitation, ils décident de retrouver le trésor qui pourra ainsi redresser la situation financière de leurs parents….
 

>Eternal sunshine of the spotless mind, de Michel Gondry

Une rencontre, magique, puis l’amour, intense et enfin, la peine, le remord, la colère et la tristesse, qui vous incitent à tout oublier de celui ou celle qui a partagé votre vie. Dans ce film, l’univers de Gondry est fantastique, à l’instar du jeu d’acteur de Jim Carrey et Kate Winslet, somptueux. De l’onirisme et du rêve comme on les aime.

Synopsis : Joel et Clémentine s’aimaient. Passionnément. A leur rupture, Clémentine décide d’effacer tous les souvenirs de leur tumultueuse histoire d’amour. Abattu, Joël contacte l’inventeur du procédé Lacuna, pour qu’il extirpe également de sa mémoire tout ce qui le rattachait à sa moitié. Petit à petit, les souvenirs commencent à défiler dans la tête de Joel, des plus récents aux plus anciens, et s’envolent un à un, à tout jamais…. Ou presque…

>Il était une fois, de Kevin Lima

Que l’on ait 18, 27 ou 34 ans, les contes de fée continuent de nous faire rêver. Alors, quand une Princesse naïve et sensible tout droit sortie d’un livre pour enfants découvre la vraie vie et débarque à New-York, ça nous fait gentiment sourire !

Synopsis : La princesse Giselle est bannie de son monde magique par la méchante reine et débarque à Manhattan… Déroutée par la grosse pomme et ce royaume où les bonnes manières et le romantisme font défaut, elle va rencontrer un charmant avocat (Patrick Dempsey, grrrrrr) qui va lui venir en aide. Mais c’était sans compter son Prince, l’autre, le vrai, qui l’attend dans le monde magique…

>La trilogie de Sissi (Sissi, Impératrice Sissi, Sissi face à son destin), de Ernst Marischka

Si vous avez la chance d’être en vacances pendant ces fêtes de fin d’année et que vous avez du temps, alors profitez-en pour visionner la trilogie de Sissi. Un des contes de fée les plus cultes avec une Romy Schneider sublime, indéniablement le point fort de cette saga. Malgré les années, cette trilogie vieillit sans vieillir et le récit très romancé et édulcoré de Sissi continue de nous faire rêver…

Synopsis : Sissi, c’est l’histoire des jeunes années de l’impératrice Élisabeth d’Autriche, que l’on appelait Sissi, et de son mari, l’empereur François-Joseph. Destin de cette femme qui a toujours su, par son charisme, son charme et son intelligence, faire vibrer les foules et rallier les cœurs.

>Le plus beau cadeau du monde, de Robert Lieberman

Qu’on se le dise, la barbe blanche allait très bien à Leslie Nielson (décédé en 2010) qui a interprété un des Père Noël les plus réussis au cinéma. Film à regarder avec vos enfants, petits frères ou cousins !

Synopsis : Pour Noël, Ethan et Hallie doivent faire face à la séparation de leurs parents. Mais Hallie, qui est trop petite pour se rendre compte de la réalité, décide de faire appel au Père-Noël pour réconcilier sa mère et son père. Ethan, plus grand, concocte de son côté un plan imparable pour réunir à nouveau ses parents. Vont-ils y arriver ? Le miracle de Noël va-t-il se produire ?

>La vie est belle, de Franck Capra

S’il ne devait y en avoir qu’un, alors ce serait celui-ci. La vie est belle – It’s a wonderful life en titre original– se hisse à la première place des grands films de Noël. Film optimiste mais jamais idéaliste, il nous change des comédies romantiques actuelles où les happy-end sont bien trop souvent légions. Ici, le méchant n’est ni puni ni banni et le gentil ne s’en sort pas grand vainqueur, une seule morale : « No man is a failure who has friends » ! A bon entendeur…

Synopsis : Le décès du père de George Bailey l’oblige à reprendre l’entreprise familiale de prêts à la construction, qui permet aux plus déshérités de se loger. Il entre en conflit avec Potter, l’homme le plus riche de la ville, qui tente de ruiner tous ses efforts. Au moment où George approche de la victoire, il perd les 8 000 dollars qu’il devait déposer en banque. George, alors désespéré, songe au suicide. Et c’est à ce moment là qu’apparaît son ange gardien ! 

Partager sur :

Vous pourriez aimer...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *