LES FANS D’HARRY POTTER SERAIENT DE MEILLEURES PERSONNES

Copyright Warner Bros. France

On est plutôt nombreux à avoir lu et relu (avant de voir et revoir) les aventures d’Harry Potter, et ne parlons pas de ceux qui attendent encore leur lettre d’admission à Poudlard à chaque rentrée. En plus de nous avoir familiarisé avec la lecture dès notre plus jeune âge, il paraîtrait que le sorcier et sa bande aient aussi fait de nous de meilleurs humains – rien que ça. On vous explique.

 
Que les détraqueurs de la saga littéraire se taisent à jamais. Entre sortilèges, matches de Quidditch et quête interminable de l’homme sans nez (Voldemort pour les non connaisseurs), Harry, Ron et Hermione, sous la plume de J.K. Rowling, nous auraient inculqué des valeurs d’ouverture d’esprit, d’amitié et de courage qui seraient restées ancrées dans nos comportements d’adultes.

D’après une étude menée par le Journal of Applied Psychology, les enfants qui se sont plongés dans les sept livres de la série « auraient acquis une meilleure perception des groupes stigmatisés tels que les immigrés, les homosexuels ou les réfugiés », et auraient donc une plus grande tolérance envers le monde en général. Comme le dit également le site américain Elite Daily, à travers l’intrigue des Mangemorts et de leur combat pour une race pure, l’auteure dresse un parallèle évident avec les Nazis et la Seconde Guerre Mondiale qu’elle dénonce et combat grâce aux qualités de ses personnages.

Dans le monde de « celui qui a survécu », il n’y a pas de place pour les amalgames ni les discriminations, et les fans l’ont bien compris. Peut-être qu’Harry Potter a vraiment le pouvoir (magique) de changer le monde, après tout…

via GIPHY

  
> Article de Pauline Machado
Partager sur :

Vous pourriez aimer...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.