LES CONSEILS DE PRO POUR DÉBUTER LE SURF

Angéline du blog Carnet Prune et Malvina du blog Frenchimalvi et co-fondatrice de Candide Magazine sont deux apprenties surfeuses parisiennes une grande partie de l’année et sur la vague dès qu’elles peuvent ! Vous voulez tenter le surf le mois prochain ? Leurs conseils vous seront d’une grande aide!

 
> Acheter une combi et une planche de surf
 
Malvina : Si l’on débute, je conseille d’attendre un peu. Testez, ressentez, appréciez (ou pas) le surf avant d’investir dans une combi et encore plus dans une planche qui coûtent relativement cher. Donc évaluez bien les « allez-vous surfer souvent, où, comment  » car en fonction des conditions, il faut plusieurs combinaisons et planches. En attendant, louez ou empruntez-en une dans les clubs de surf
 
Angéline : J’avais trouvé la mienne à la braderie d’Hossegor, un vrai bon plan pour l’équipement !
 
> Hawai c’est pas pour tout de suite , alors c’est quoi les bons spots pour surfer en France ?
 
Angéline : Alors là, bonne question, j’apprends au Cap Ferret moi et pour le moment, tout va bien !
 
Malvina : J’ai appris à surfer dans le Sud-Ouest. Ce n’est certainement pas le plus simple mais c’est certainement l’un des plus chouettes. Donc à Hossegor notamment, il y a de très bons spots. Après, on se rend compte qu’il y a des milliers d’endroits surfables, tout dépend de son niveau en fait. La Bretagne a par exemple de très bons et jolis spots en France.
 
> Comment prendre des cours ? Avec qui ? Est ce qu’on peut se lancer seule ?
 
Angéline : J’ai de la chance mon copain surfe depuis petit, alors pour le moment c’est lui le prof. J’ai quand même pris un cours de deux heures avec un vrai prof pour apprendre les quelques bases, le langage du surf, et les mesures de sécurité. Le premier cours était épuisant ! On ne nous lâche pas d’une vague ! Il faut ramer, se lever, recommencer. Fatiguant mais génial !
 
Malvina : J’aime beaucoup les procédés d’enseignement de l’UCPA qui allient appréhension de l’environnement (fondamental avant de commencer à surfer) et techniques. On surfe dans des groupes de niveau de 8 élèves pour 1 moniteur ce qui permet d’avoir des cours assez individualisés et d’analyser/corriger ce qui ne va pas.  Evidemment, tout peut se faire à qui en a la volonté mais il y a des choses assez techniques à maîtriser.  Surfer, ce n’est pas uniquement tenir debout sur sa planche, donc je conseille vraiment de prendre des cours (est-ce que j’ai précisé aussi qu’à l’UCPA les profs étaient trèèèèès canons ?)
 
> Au bout de combien de cours peut-on espérer prendre la vague en restant debout sur la planche?
 
Malvina : Je me suis tenue debout dès le premier cours, ça a duré des micros secondes mais la sensation était hallucinante. On a envie de recommencer immédiatement, coûte que coûte.
Après, tout dépend de chacun mais en 2 h dans l’eau on peut prendre ses premières mousses. Aller au large, passer sa première barrière de vagues, et faire son premier take-off demande un peu plus de temps toutefois.
 
Angéline : Tout dépend de la fréquence des cours.. J’y vais une fois par mois, ce qui est peu pour apprendre et réussir vite. Et pourtant, je fais partir de ces gens qui pensent que quand on veut, on peut ! Résultat : 3 fois sur une planche et je tiens debout !
 
 
> Chez Paulette on est très coquettes, alors c’est quoi le secret de beauté des surfeuses ?
 
Angéline : L’huile capillaire ! Je prends énormément soin de mes cheveux et avec l’eau salée et le soleil, ils sont très vite abîmés alors on oublie pas d’hydrater !
 
Malvina : En 2 mots : protection et hydratation. Crème solaire bien sur.  Ecran total sans faute (Bioderma, Seventy One Percent ou EQ – et en plus la marque est naturelle)
Spray de protection sur les cheveux (Redken ou Phyto plage !)
Contour des yeux, indispensable. On prend des seaux d’eau sur le visage et la peau du contour de l’oeil est particulièrement fine et exposée.
Enfin, j’ai toujours avec moi des baumes gras multi-fonctions, type Egyptian Magic, crème de 8 h que je mets tantôt sur les lèvres, le bout du nez ou le visage échauffé après une sessioN
L’expérience m’a appris aussi qu’il faut toujours avoir un bon anti-inflammatoire à poser localement en cas de (petite) blessure.
 
> Retrouvez le “Summer surf project” d’Angéline sur son blog : http://carnetprune.com/summer-surf-project-1-premieres-mousses/
> Et les conseils et astuces de surfeuses coquette sur le blog de Malvina : http://frenchimalvi.blogspot.fr/
Partager sur :

Vous pourriez aimer...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

NOUVEAUX.LLES LEADERS N°48

CONNECT & FOLLOW