LES ADRESSES MÉDITERRANÉENNES POUR UN SHOOT ENSOLEILLÉ DANS L’ASSIETTE

Partout en France les températures grimpent. L’occasion de sortir lunettes de soleil et autres accessoires fétiches de l’été, mais également d’octroyer aux papilles une bonne dose de vibes caliente. A la rédac’, on a dégoté les enseignes qui dépotent, pour se mettre dans le tempo des vacances.

Cocktail magique de mezzes – Ētsi Paris

Quand les cultures grecque et française fusionnent, ça donne Ētsi. Sous les spotlights de cette adresse authentique aux tonalités imprégnées d’Athènes : les mezzes. Plats cultes de la cuisine levantine, ces assiettes à partager favorisent la convivialité et la découverte mutuelle.

On salive d’avance devant les spécialités préparées par la cheffe Mikaëla : poulpe grillé marié à une purée de fèves ou encore choux-fleur et céleri rôti accompagnés de féta et de grenade.

Crédit photo : Instagram Etsi Paris

Escale au pays carthaginois – Mabrouk

Aux manettes de ce lieu tout droit sortie d’Afrique du Nord, une équipe qui remet au goût du jour les plats traditionnels tunisiens, dans un élan contemporain.

En bande, en amoureux ou en solo, on chavire pour ces grignotes aux saveurs d’ailleurs : la salade de fenouil pimpée avec du cumin, des amandes et de la menthe fraîche ou le fameux houmous de Tunis, composé de pois chiches chauds au cumin, de harissa et de citron confit apportant une touche de fraîcheur et d’acidité.

Côté douceurs, on fond avec le 1000 et 1 feuilles, confectionné à partir de crème de lait à la fleur d’oranger, d’oranges, d’amandes et de cannelle.

Pour faire passer le tout, gros crush pour le Mabrouk Spritz infusé à la fleur d’oranger ou le cocktail Rose des Sables, à base d’eau de rose et de fruits rouges.

Combo végétarien & méditerranéen – Créatures

Chez Créatures, on fait des fruits et des légumes de saison de véritables œuvres d’art tendances et qui plus est comestibles ! La botte secrète du chef ? Un assaisonnement qui sent bon les embruns méditerranéens et une palette de coloris pepsy.

A l’ardoise, on opte pour le « Beyrouth, Tel Aviv », un taboulé aux raisins secs, amandes, herbes fraîches et féta. On recommande également le « The Boat that Rocked », soit une demi-aubergine rôtie au four, entourée d’une salade de tomates cerises.

En dessert, on ne laisse pas une miette du « You’re lost little girl », autrement dit un pain perdu surmonté d’une glace à la pistache et de de ses éclats.

Direction le maquis – Alma

Dans cette cantine du sud, on fait tinter les casseroles dans un joyeux brouhaha communicatif made in Corse. L’idée ? Dealer de bons petits plats de l’Île de Beauté.

On succombe à la tentation de la burratina fumée et son duo de tomates cerises. On se fait aussi plaisir avec une bruschetta, spécialité corse avec du pain bio, des figues, de la brousse, de la coppa et du miel Corse.

Que les chocolate lovers se réveillent, on fonce tout droit sur un fondant au chocolat Nuciola escorté d’une chantilly.

Chaleur du sud et inventivité – Hébé

Hébé, « nectar des dieux » dans la mythologie grecque, n’a pas fini d’éblouir la scène parisienne, à coup de créations élégantes et surfant sur une vague d’originalité et d’audace.

A la carte, des mets imprégnés des saveurs et des couleurs du sud. On démarre l’escapade par la fleur de courgette en tempura sur un lit de ricotta et de crème de roquette. On continue avec un filet de bar rôti mêlé à une crème de maïs, des girolles et du citron vert.

On atterrit avec une douceur réconfortante et chocolatée en trois textures : crémeux praliné au sésame, sablé cacao fleur de sel et glace sésame noir.

On ferme les yeux et on entendrait presque le chant des cigales ! On attend plus et l’on fonce dans l’une de ces adresses.

Pour encore plus de bons plans, on se rue sur la @paulette_map.

Partager sur :

Vous pourriez aimer...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.