L’ENCHÈRE DU SIÈCLE

  Que celles qui ont tellement voulu une fringue au point de faire n’importe quoi, lève le doigt !  Je crois que nous sommes beaucoup dans ce cas. Et voici ce qui se passe dans la plupart des cas…

Tout d’abord, tu remarques une fringue superbe dans un magazine, sur un blog ou sur une nana dans la rue. Tu craques, il te la faut ABSOLUMENT ! S’en suit donc une recherche plus que détaillée (voire désespérée) pour trouver le nom de la marque de ta nouvelle robe fétiche et tant désirée.

Tel un petit reporter made in Hergé, tu passes donc des heures et des heures à fouiller la toile, ne serait-ce que pour reconnaître un simple bouton de cette robe sur un site ; tu harcèles tes bloggeuses mode fétiches de mails : "Tu l’as eue où ? Quelle collection ? Quand l’as-tu achetée ? RÉPONDS ou je vais tuer quelqu’un !" Oui, parce qu’en plus de ça, tu deviens complètement cinglée.

Et là, MIRACLE, tu finis par savoir que c’est une H&M ! Direction le magasin le plus proche où, comme une furie, tu fouilles tous les portants à la recherche du trésor. Tes yeux brillent : ça y est, la robe sublime que tu avais vue sur cette grande potiche blonde et là, devant toi. Elle attend d’être essayée, portée, achetée. Vite, vite, prions pour qu’il reste un 38 ! Bon déjà, il reste 3 modèles, ça risque d’être tendu. 34… 44… et, et 42… Aarrggghhh ! Grosse déception.

Bon ok, il te reste un espoir : les 32 autres boutiques H&M de la région. Tel un Shumacher de la mode, tu sillonnes la ville à la vitesse de la lumière avec ta Twingo rouge au 200 000 km. Arrivée au magasin, même scénario, plus ta taille. Pour le coup, tu demandes à la vendeuse (une autre potiche) s’ils en recevront : "Je ne peux pas vous dire. On ne sait pas ce que l’on reçoit. Il faut revenir le lundi, c’est le jour des livraisons." GA@#E, j’ai vraiment que ça à foutre ?! Enfin presque, mais bon quand même !

Tu rentres chez toi complètement désespérée, tu ne sais plus quoi faire. Tu penses à la blonde potiche et à TA robe, tu te consoles avec un pot de glace Ben&Jerrys et soudain, ILLUMINATION ! Direction le net (comme toujours) et plus particulièrement E-Bay. De nouveau, tu fouilles parmi les "robes noires nœud H&M" et BINGO, comme si ta bonne étoile te souriait enfin, la robe magique est virtuellement sous tes yeux. Maintenant s’en suit la course folle à l’enchère. Plus que 15 minutes. Ton cœur bat la chamade, tu attends la dernière seconde pour enchérir, tu ne décroches plus ton téléphone, ça frappe à la porte mais impossible d’ouvrir, tu es plus que concentrée. 2 minutes 36 secondes… l’heure fatidique approche, tu flippes… Tu enchéris à 1 minute 30 de la fin de l’enchère mais une #@#&@ renchérit sur toi ! Plus que 20 secondes, tu paniques et en dernier recours tu montes l’enchère au maximum. Plus que 2 secondes… La page se rafraîchit… Tu as remporté l’enchère, houra ! Un sentiment de grande fierté t’envahit et tu as raison, avec toutes ces péripéties, tu la méritais bien cette robe.

Dix jours plus tard, elle arrive enfin chez toi. Tu arraches le colis des mains du facteur sans même lui adresser un bonjour ni un au revoir. Tu déchires le paquet. Moment de plénitude, tu tiens la robe enchanteresse entre tes mains, tu n’en reviens pas… Tu enlèves ton pyjama pour l’essayer tout de suite. Et là, c’est le drame ! C’est-à-dire qu’elle était vachement plus jolie sur la blonde potiche, en fait.

Alors les Paulette, dites-moi que cette histoire ne vous est jamais arrivée, hein ?!

Retrouvez Juliette sur son blog : http://juicesandcakes.blogspot.com/

Partager sur :

Vous pourriez aimer...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *