LE TAKE-AWAY VERSION TERROIR

Avec ces adresses sélectionnées aux quatre coins de Paris, vous êtes sûrs de vous régaler à votre pause déj. Pour vous qui rêvez du Larzac et ne supportez plus vos sandwichs déprimants, burgers surfaits et autres falafels démoralisant…

 
>Lou Tiap : Tout le Sud-Ouest à l’est de la Capitale

Anne et Olivier Latterot, anciens propriétaires de l’Hermès (auberge du 19ème arrondissement) ont remis le couvert avec leur cuisine du terroir, qui se renouvelle grâce au take-away. Ce bistrot contemporain, à deux pas du Père Lachaise, propose des plats aux accents gascons. Au menu donc, une cuisine qui tient au corps avec la garbure et son excellent canard confit ou encore un cassoulet toulousain aux quatre viandes, renversant ! La tradition cohabite ici avec l’originalité à l’image de la côte de cochon de Pierre Matayron gratinée avec son jus réglissé. En dessert, on vous conseille la croustade pommes-coings flambés à l’armagnac. Une très jolie cave de la région complète le tableau pour un dépaysement total. Aucun détail n’est mis de côté et tout est fait maison, du pain jusqu’à l’incontournable foie gras mi-cuit.

 
Les prix dépassent un peu le take-away classique (la formule du midi à 18 € reste tout de
même abordable), mais le jeu en vaut la chandelle.

Où : Lou Tiap, 81, rue de Bagnolet, Paris 20ème
Service du mardi au samedi de midi à 14h30 et de 19h30 à 22h30, sur place ou à emporter.

>Le Caluc : Le wrap nouveau venu d’Aveyron

Le caluc c’est d’abord un plat. Une spécialité aveyronaise composée d’une galette fine à base de persil et d’épinard, lui conférant cette couleur verte qui le rend reconnaissable parmi tous ses concurrents de la famille sandwich. Garni de canard, de poulet, de jambon sec de pays ou de légumes, le Caluc s’adapte à tous les goûts et toutes les envies. Mais grâce à Xavier et Seb (ex-gérant du restaurant Banquettes), Le Caluc est aussi devenu un restaurant, au coeur de Strasbourg Saint-Denis. Spécialisés dans la restauration rapide et à emporter, le fait-maison à prix doux est leur crédo pour la composition de ces spécialités aveyronnaises, toutes plus appétissantes les unes que les autres. Le Caluc partage donc l’affiche avec le farsou, une sorte de muffin de chair à saucisse et de blettes, la broussette, une omelette à la brousse et au pesto, ou encore quantité de soupes maison et de dessert délicieux et originaux. Là encore, les boissons sont authentiques et vous pourrez ainsi accompagner vos plats d’une limonade aveyronnaise ou d’une bière traditionnelle, aveyronnaise elle-aussi.

Où ? Le Caduc,11 rue des petites écuries, Paris 10ème
Service du lundi au vendredi, de 8h à 20h.

 
>Chez Josse : Viandes et fromages du terroir

Cette pharmacie des hauteurs de Montmartre, reconvertie en traiteur-restaurant take-away, aura trouvé un autre moyen de soigner les petits maux du quotidiens grâce aux sandwichs, salades et plats chauds proposés par la maison. Pour la composition de vos sandwichs, vous aurez le choix parmi des viandes et fromages de terroir variés, que des produits frais ! Et puisqu’il n’y a pas de honte à se faire plaisir, et que oui, on peut replonger parfois dans l’obsession d’un bon burger, le remède se trouve aussi Chez Josse car le jeudi, c’est burger party !

Simplicité, rapidité et savoir-faire sont ainsi au rendez-vous, à des prix vraiment abordables (formule dès 6€).
Où : Chez Josse, 6 rue des trois frères, Paris 18ème

>Macraw : un ancien disciple de Ducasse qui aime les bons produits

Voici un take-away concocté par un jeune chef formé par Ducasse, Jérémie Rosenbois. Son micro-restaurant du 6ème arrondissement aux airs de bakeshop new-yorkais propose une carte qui joue sur les textures et les saveurs. Une déclinaison de raw food, du tout cru au tout cuit. La spécialité du chef est un sashimi de boeuf yogi, que vous trouverez sur la carte aux côtés d’une daurade marinée à la mangue ou un ceviche de mulet au piment vert par exemple. La carte suit les caprices de Mère Nature pour proposer des produits toujours frais et des saveurs de saison à croquer. On craque pour ses gratins croustillants, on frissonne pour ses carpaccios acidulés et on fond pour ses desserts gourmands !
En trois mots : fraîcheur, finesse et gourmandise !

Où ? Macraw, 31 boulevard du Montparnasse, Paris 6ème
Service continu du lundi au samedi de 9h30 à 22h30, sur place ou à emporter.
 
// Texte par Manon Chavet

Partager sur :

Vous pourriez aimer...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

NOUVEAUX.LLES LEADERS N°48

CONNECT & FOLLOW