LE STRESS NOUS FERAIT MÛRIR PLUS RAPIDEMENT


Les événements stressants qu’une personne rencontre au cours de sa vie la feraient mûrir de quelques années et ce laps de temps varierait même selon l’ethnicité.  

Le 16 juillet dernier, l’Association Internationale d’Alzheimer a présenté à Londres une étude menée récemment. Cette dernière a été réalisée aux États-Unis sur 82 Afro-Américains et 1232 Américains, la moyenne d’âge était d’environ 58 ans et tous avaient un haut niveau d’éducation.

Il s’avère que les Africains-Américains sont exposés à 60% de préoccupations de plus que les Blancs américains. D’autre part, chaque expérience stressante représenterait un vieillissement d’un an et demi pour les Blancs et de 4 ans pour les Africains-Américains. Les communautés minoritaires seraient donc plus exposées au stress car elles rencontreraient davantage d’événements angoissants au cours de leur vie.

De ce fait, leur vieillissement cognitif serait plus rapide puisque le stress réduit la densité des cellules nerveuses et seraient davantage exposées aux maladies telles qu’Alzheimer.

On va peut-être se mettre au yoga finalement… 

Crédits: Pinterest

> Article de Camille SERRADA
 

Partager sur :

Vous pourriez aimer...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.