LE RUNNING POUR LES NULS


Illustration de Sanair pour Paulette Magazine

Depuis la rentrée vous êtes pleine de bonnes résolutions à base de « Cette année, je me prends en main et je me mets au sport ». Seulement, les abonnements en salle vous coûtent la moitié de votre loyer mensuel, vous n’avez pas le temps pour la piscine, et aucune copine de dispo pour vous accompagner à la Zumba…

 
Le running, vous y avez pensé ? Sûrement. Mais là, c’est comme si tous les mauvais souvenirs des cours d’endurance en 5ème vous remontaient au cerveau. Pourtant avec un peu d’entraînement et de motivation on peut prendre plaisir à courir ! Si, si !
 
 
>Pourquoi courir ? Si ce n’est  après les Georges ou le dernier métro…?
 
Si vous manquez de temps pour faire du sport, sachez que le running s’adapte à votre emploi du temps ! Vous pouvez courir où bon vous semble, le matin, le soir, le midi, et la durée que vous souhaitez.
 
Pas de compétition ni de blonde en brassière saumon à abattre (oui, celle toujours au premier rang qui fait des mouvements parfaits à la gym suédoise). Vous fixez vous même vos objectifs à atteindre.
 
Courir permet de se vider la tête, vous pouvez penser à autre chose, à votre prochain week-end  ou bien à organiser votre journée. Un peu comme lorsque vous êtes sous la douche.
 
 
>Se mettre au running quand on n’a pas fait de sport depuis l’épreuve de volley au BAC, c’est jouable ?
 
Avant toute chose, vérifiez que vous possédez bien une tenue adéquate pour courir. Budget illimité ? Faites vous plaisir en vous offrant le top du top de l’ « outfit » sportif à base de legging galaxie et baskets fluos. N’ayant aucune autre occasion de les porter, ça vous motivera !
Pour les petits budgets, de bonnes vieilles baskets Decathlon et un jogging qui tient bien à la taille suffiront pour débuter. Pensez par contre à la brassière ou au soutien-gorge de sport : indispensables !
 
La tenue, c’est ok ? Courir en musique, c’est plus agréable alors on se concocte une playlist riche en sons qui donnent la pêche et que vous écouterez uniquement pendant le run.
 
Maintenant il faut trouver où courir. Selon l’endroit où vous vivez, à vous de choisir entre la rue, les parcs,  le stade, un bois (mais pas la nuit, hein) ou le parking d’Ikea …. L’important étant de vous concocter un parcours adéquat et surtout de ne pas vous paumer. En cas de pépins, ne courez jamais sans  votre portable !
 
 
>Prête ? Chaussez vos baskets et c’est parti !
 
Pour débuter, utilisez l’application Nike + Running si vous avez un smartphone et commencez par une petite distance (2km par exemple) afin d’évaluer votre niveau. Si après ces 2 km, vous vous sentez d’en faire le double, passez directement aux 5 km. Une fois que vous aurez trouvé la bonne distance, vous pourrez vous exercer à améliorer votre temps.
 
Côté respiration, là aussi c’est tout un exercice, si vous respirez mal vous courez mal, alors calez vos inspirations et vos expirations sur vos pas de façon à ne pas être essoufflée. Travaillez votre souffle jusqu’à ce que cela devienne un automatisme.  Au final, c’est ça le plus dur. Allez, courage !
 
 
Ça y est, plus rien ne vous arrête ? Donnez vous des défis, courez un semi-marathon puis un marathon ou, comme la team Paulette il y a quelques semaines, les 10km Paris-Centre ! On croit en vous les filles, go go go ! 
 
Partager sur :

Vous pourriez aimer...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *