LE RAT EST-IL LE NOUVEAU CHAT ?


Il n’est pas loin le temps où le matou régnait sur les internets et sur le top 10 de la hipster coolitude. Lolcats pullulant sur la toile, gifs en tête d’affiche des tumblr, Grumpy Cat et Snoopy Babe devenus mascottes idolâtrées… et compagnons à ronrons rappliquant dans tout loft minimaliste. Une affirmation à conjuguer au passé ?

Ce sont deux boules de poils, mais c’est bien là leur seul dénominateur commun. L’un rongeur, la queue se référant aussi bien à une mode capillaire, l’autre moelleux et tous coussinets dehors. L’un autrefois prédateur de l’autre, ce ne sont pas Tom et Jerry qui objecteront. Pourtant, le premier serait bien sur le point de se laisser marcher sur les griffes par le second. Dans la lignée des bars à chats ouvrant leurs portes ici et là, Londres joue de son exubérance insolente en inaugurant le premier café… à rats !

Entre les guiboles des clients du London Dungeon, 18 bestioles (ayant au préalable subi des tests sanitaires) slalomant tranquillou pépère. Si cette attraction sans précédent n’a eu que 24h d’existence, la fortune des ratuccinos et autres hot drinks aux sobriquets peu ragoûtants précède peut-être là un nouveau concept au summum de l’underground. L’exaltation des quotidiens British penche en effet pour cette version.


Même son de cloche à Paris, dont le fabuleux land d’attractions louant les héros chers à Walt accueille Rémy, le rat Pixar, comme nouvel invité. Ruban coupé le 10 juillet dernier, Eurodisney célèbre ainsi le fin gourmet et chef cuisinier via un manège apostrophant les sens, des ruelles typiques de la capitale et, une fois encore, une gargote dédiée. Food et rat, néo inséparable duo ?

Sauf qu’en attendant, Choupette Lagerfeld devient, elle, égérie Shu Uemura, et les mulots des villes nous font toujours moins d’effet qu’un ronron sur pattes réclamant des calinous. Du coup, prêtes à crier en choeur aux copains de Ratatouille « oust ! » et « très peu pour nous ! » ?

 
Partager sur :

Vous pourriez aimer...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *