LE PETIT LEXIQUE DE LA MODEUSE EN HERBE

  Le monde de la mode n’est pas si cruel que ça. 

Comprenez que certaines grandes marques ne tyrannisent pas toujours leurs employés. Ouf !

Mais en 2011, à l’ère des "vas-y que je te mets de l’anglais dans toutes mes phrases", il faut tout de même savoir déchiffrer un certain vocabulaire pour pouvoir évoluer dans ses méandres.

Voici donc le mini lexique de la débutante :

> Quand un styliste te demande "Chérie, trouve-moi du tie & dy(i)e pour ma prochaine séance photo", il ne faut absolument pas traduire mot à mot. Exit donc le "cravate et mort" (WTF ?), mais comprenez plutôt : "Alice, j’aurais besoin s’il te plaît de vêtements dont le procédé de teinture (revival des années hippies) consiste à plonger des tissus noués ou plissés dans un bain de décoloration car c’est LA tendance de cet été". Pigé ?

> "Quand est-ce que le shoot a lieu ?" : Cela peut paraître on ne peut plus clair mais dans le doute, aucune allusion n’est faite ici à une quelconque "ligne" de substance illégale. Vous pensiez à quoi les Paulette ?

> "Il fait du 8 ou du 10 ?" Non non, on ne parle pas de centimètres français mais bien de tailles américaines… et pas en centimètres, rassurez-vous.

> "Ah la la la la, mais ça c’est tellement OVER plouc mon chou !" (bouche pincée + moue de dégoût). Comprendre tout de suite qu’on a fait une énorme faute de goût. Et surtout, évitez de poser des questions, l’attitude en vigueur est de se confondre en excuses et cela même sans savoir pourquoi.

> "Prépare-moi un look boyish à souhait" = "Aurais-tu l’obligeance de me concocter une silhouette femme en y ajoutant des vêtements du dressing de son homme, mais tout en gardant l’esprit féminin, you know what I mean?!!"

Une fois ces petits rudiments appris et après quelques situations gênantes, on n’hésite plus à mixer ces expressions pour le plus grand plaisir des nouvelles stagiaires : "Mais attends, je t’avais demandé des coupes fittées dans un esprit used & vintage, au lieu de ça tu m’as fait un truc has been totally oversize, en plus c’est trop show off là. Recommence !" Car nous aussi, on veut devenir (un peu) de vilaines méchantes, juste pour le plaisir.

Non, non, le monde de la mode n’est pas si cruel…  

Retrouvez Lison-Lisette sur son blog : http://lisonlisette.blogspot.com

Partager sur :

Vous pourriez aimer...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *