« LE PEINTRE », COURT-MÉTRAGE RÉALISÉ À L’IPHONE 12 PRO

« Le Peintre » est le troisième court-métrage de la campagne Le Jeune Cinéma, lancée par Apple. On a discuté avec Jean-Baptiste Braud, le réalisateur, pour nous expliquer tout ça. 

La campagne Le Jeune Cinéma a été lancée par Apple afin de soutenir et de promouvoir des jeunes talents créatifs, mais aussi pour montrer les capacités de création de l’iPhone 12 Pro. Les deux premiers étaient nommés « La Chaussette », et « Coup de Bol », réalisés respectivement par Frank Ychou, et Johanna Benaïnous avec Elsa Parra. 

Le réalisateur, Jean-Baptiste Braud, est auteur, réalisateur et producteur. Son crédo ? Une approche très visuelle, un sens aigu du détail et une touche de surréalisme. Son premier court-métrage, In the Still Night, datant de 2019, avait été diffusé sur Canal + et sélectionné dans divers festivals. Repéré par Apple, il a été choisi pour réaliser « Le Peintre », un court-métrage tourné entièrement à l’iPhone 12 Pro. Et on a eu la chance de pouvoir lui poser quelques questions. Interview. 

Qu’est-ce qui vous a inspiré pour créer « Le Peintre » ? 

J’aime beaucoup l’idée de devenir soi « par erreur ». Il y a un quiproquo dans cette histoire. Ce peintre semble faire quelque chose qu’il ne se serait peut-être jamais autorisé dans d’autres circonstances, car il est un artisan avant tout. On comprend à la fin que son premier geste d’artiste le rend heureux. Je trouve ça amusant qu’un concours de circonstances permette un accomplissement par le hasard. 

Quel message souhaiteriez-vous faire passer ? 

Je crois que le message principal est que l’on peut faire un geste artistique avec des moyens accessibles, à disposition, et en ressentir un plaisir immense comme le peintre à la fin du film. Mais aussi faire plaisir à l’autre, comme la maîtresse de maison qui est profondément touchée par cette nouvelle peinture.

Comment se sont déroulés le tournage et la création du court-métrage ?  

C’était très excitant notamment parce qu’il y avait deux grands enjeux : tourner avec l’iPhone 12 Pro (qui venait tout juste de sortir quelques semaines auparavant) et faire un film en une minute seulement. Raconter une histoire à travers un film d’une minute peut être…très délicat. Et il faut donc une préparation très précise. C’est toujours nécessaire, je crois, mais d’autant plus dans ce contexte. Finalement, nous avons réussi à déployer très exactement l’histoire et le rendu imaginé au stade du storyboard, mais avec bien sûr ce supplément d’âme et ce lot de surprises qu’apportent selon moi les talentueux comédiens et toute l’équipe du film en plateau.

Précédent
Suivant

Image du tournage du court métrage « Le Peintre » – © Apple

Quel est votre ressenti quant à la qualité vidéo du dernier iPhone ? 

La qualité est réellement impressionnante. Il y a encore quelques années, il aurait été impensable d’avoir un rendu comme celui-ci sur un téléphone portable. Il n’est pas étonnant de voir des cinéastes comme Steven Soderbergh ou des directeurs photo comme Emmanuel Lubezki utiliser désormais l’iPhone sans complexe. Et il est très probable qu’il y en ait de plus en plus dans les années à venir.

 

À l’image de « Today at Apple : At home », Apple lance des sessions virtuelles « Today at Apple : Chacun son cinéma », du 15 au 28 février. Le but ? Permettre à tous·tes de découvrir les métiers du cinéma, avec l’intervention de professionnel·le·s – comme justement Jean-Baptiste Braud. Intéressant, non ? 

Article de Clémence Bouquerod 

Partager sur :

Vous pourriez aimer...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

NOUVEAUX.LLES LEADERS N°48

CONNECT & FOLLOW