LE CINEMIX DU MERCREDI 10 AOÛT


S’il y a bien une semaine de l’été totalement cinéma, c’est celle-ci ! À l’affiche, le sublime Melancholia de Lars von Trier, avec Kirsten Dunst dans un rôle poignant, La Planète des singes : les origines, où comment humaniser l’animal pour créer de l’émotion, Green Lantern pour l’action et les effets spéciaux, L’artiste pour l’esthétique au cinéma et Neko, la Sibérie et le chamanisme, une vision de voyage spirituel et physique.

MELANCHOLIA, de Lars Von Trier


Persona non grata à Cannes pour ses propos houleux sur le film, Lars von Trier signe avec Melancholia un véritable chef-d’œuvre. Sans doute le meilleur film que le réalisateur danois s’échine à défendre, avec deux actrices touchantes, sensibles et en harmonie. Un mariage, une maison, la fin du monde, une planète nommée Melancholia. Kirsten Dunst est scotchante dans le rôle, mi-folle mi-réaliste. Entre fiction, rêve et évasion, c’est le film de la semaine, sans hésitation !

La bande annonce 

> Un film, une musique : Rien de tel qu’une petite marche nuptiale pour accompagner la belle Kirsten Dunst dans sa robe blanche.

LA PLANÈTE DES SINGES : LES ORIGINES, de Rupert Wyatt


Le réalisateur a choisi la carte de l’émotion pour cette nouvelle adaptation de l’immanquable série La Planète des singes. Petite différence, une narration centrée sur l’histoire d’un animal, César, que l’on suit du début à la fin. Comment ça, j’ai laissé couler une petite larme à la fin du film ? Bon d’accord j’avoue…

La bande annonce

> Un film, une musique : Dans le dessin animé Le Livre de la jungle, le Roi Louie chantonne "Je veux être un homme comme vous", exactement ce que doivent penser les singes dans ce film…

MES MEILLEURES AMIES, de Paul Feig


Enfin une comédie de filles loin des clichés ! Un groupe de nanas, un mariage annulé, un amant mou, des copines difficiles et à la limite d’être pestes, Mes meilleures amies est drôle, touchant et original. On retrouve l’actrice Rose Byrne de la série Damages, excellente comme toujours. À ne manquez sous aucun prétexte les Paulette.

La bande annonce

> Un film une musique : Hot Stuff de Donna Summer parce qu’il n y a pas meilleure chanson pour lancer un enterrement de vie de jeune fille dans les règles de l’art !

GREEN LANTERN, de Martin Campbell


Encore une histoire de super pouvoirs et d’humanité, mais cette fois-ci, le film nous emporte dans un tourbillon d’humour et de combats. Blake Lively, la jolie blonde de Gossip Girl, se transforme en brune fatale au pays des hommes verts. Pourquoi pas.

La bande annonce

> Un film, une musique : Quand on pense aux super héros on pense bien évidemment à Capitain Flam, ce dessin animé culte des années 1980. Allez, petit retour dans le passé !

L’ARTISTE, de Mariano Cohn et Gaston Duprat


Ce film italien et argentin pose la question suivante : qu’est-ce qu’un artiste ? Devenu célèbre grâce aux dessins volés d’un de ses patients, Jorge Raminez observe, scrute, utilise le talent d’un autiste à son propre intérêt. Description de l’art, de l’envie et de la capacité, même si le film tourne un peu en rond, il vaut le coup d’œil pour ses plans parfaits et réfléchis.

La bande annonce 

> Un film, une musique : Moi aussi j’aurais voulu être un artiste, comme Claude Dubois dans le Blues du Businessman

NEKO, d’Anastasia Lapsui


On finit ce Cinémix avec une touche d’aventure, d’évasion. Neko, une jeune fille qui vit avec son père et sa grand-mère, doit tracer son chemin face aux soviétiques venus en Sibérie pour l’énergie. Une belle réflexion, à de lointains kilomètres, de la vie, des chemins, des envies.

Un extrait

> Un film, une musique : Un exemple de musique traditionnelle dispensé par des chanteurs Tuvan, les habitants du sud de la Sibérie, qui émettent des sons gutturaux avec leur gorge. Remarquable.

 

Partager sur :

Vous pourriez aimer...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *