LE CINEMIX DU 6 JUILLET

Dans le Cinémix cette semaine un film sur les Noirs complètement décomplexé, un lapin à Hollywood, du romantisme, un amour de jeunesse et de l’épouvante. Bons films !

> Case Départ de Thomas Ngijol, Fabrice Eboué, Lionel Steketee 


La version re-noi des Visiteurs s’annonce tout aussi hilarante que l’originale. C’est l’œuvre de deux ex du Jamel Comedy Club : Thomas Ngijol et Fabrice Eboué pour ne pas les nommer – donc ke-blardisebanchouille, té-ci, Canal +, blagounnettes… vous tenez le décor… Et bien non, en fait ces deux acolytes se retrouvent au beau milieu des champs de maïs, poursuivis par des négriers du Moyen-âge, euh de la Renaissance, enfin eux-mêmes ne savent plus très bien…

Bref, deux noirs bien d’aujourd’hui, pardon "personnes de couleurs", confrontées à un racisme dévergondé d’un autre temps, digne d’une droite disons… "décomplexée". Un procédé classique mais toujours aussi efficace pour interroger les mœurs contemporaines. Une parole libre et drôle, ça fait du bien !

> Voir la bande-annonce

> Hop de Tim Hill


Un lapin "born to bewild" à la conquête d’Hollywood… Mouais, à d’autres.  Énorme succès aux États-Unis, on comprend mieux quand on sait que le film bénéficie du même réalisateur qu’Alvin et les Chipmunks – tutututu avouez que vous le regardiez du coin de l’œil, retenant un sourire amusé, quand vous gardiez les enfants de Martine… – et des producteurs de Moi, Moche, et Méchant qu’on assume avoir totalement kiffé. Donc ajoutez à cela un commando d’élite appelé les Bérets roses et un grand méchant nommé Carlos le poussin… On commence à être titillé par ce joyeux cocktail.

> Voir la bande-annonce

> Il n’est jamais trop tard de Tom Hanks



Qui veut aller voir une comédie romantique avec des has been ? Qu’est-ce que je raconte, des super stars sur le retour… Tellement trop djeuns’  dans leur tête qu’ils retournent à l’université et reprennent leurs vies à zéro tels des petits fous… J’ai nommé miss Julia Roberts en institutrice sexy, dont le sourire, on vous l’assure, est le même – RIEN A CHANGÉ depuis Coup de foudre à Notting Hill (thank you Mr Botox…) – et ce bon vieux Tom Hanks, qui signe la réalisation également… Est-ce pour cela qu’elle manque un peu de pêche ? Bref, du réchauffé qui se veut frais.

> Voir la bande-annonce

> Un amour de jeunesse de Mia Hansen-Løve  


Oublie-t-on jamais son premier amour ? Troisième film de Mia Hansen-Løve après Tout est pardonné et Le père de mes enfants, ce film explore avec sensibilité la marque plus ou moins indélébile que laisse un premier amant sur une jeune fille. À noter la jolie présence de la très prometteuse Lola Creton. Gracieux…

> Voir la bande-annonce

> Derrière les murs de Pascal Sid et Julien Lacombe



Tremblez, voici le retour du cinéma d’épouvante français et en 3D s’il vous plaît ! Avec une grrrrrrannnde actrice, pouaf je m’esclaffe moi-même, pardon je reprends : une grrrrannnde actrice… oui, Laetitia Casta ! Large palette d’émotions assurées…  Un scénario aussi épais que son regard, porté au loin, est intense. À moins que ce ne soit perdu, j’ai pas très bien compris…

Non, soyons honnêtes, les effets d’épouvantes sont plutôt réussis bien que déjà vus : ombres sur le mur, murmures mystérieux, éclairs qui font sursauter ! Bon, moi, j’ai eu un petit peu peur quand même…


> Voir la bande-annonce

 

Partager sur :

Vous pourriez aimer...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *