LE CINÉMIX DU 28 MARS


Une fin de monde sensorielle, un voyage coloré et débridé dans la Big Apple, un séduisant retour aux sources et quelques kilos en trop à apprivoiser, le septième art joue avec tous nos sens cette semaine. Les Paulette, à vos tickets !
 
 
> Le coup de cœur de la semaine :
 
PERFECT SENS, de David MacKenzy   ♥♥♥♥
 
Après la comédie Toy Boy en 2009, David MacKenzy reprend les commandes d’un genre qu’il affectionne et dans lequel il brille : le drame. Avec Perfect Sens, le réalisateur retrouve Ewan McGregor – qu’il avait dirigé dans Young Adam en 2004 –  pour le soumettre à l’expérience de l’amour en pleine contamination. Une épidémie s’abat sur le monde alors qu’un chef cuisinier sans attaches et qu’une jeune chercheuse déçue par l’amour (Eva Green) tombent amoureux. Progressivement dépourvus de leurs sens, ils apprennent à se découvrir, s’apprivoiser et… s’aimer !
Franche, parfois crue, mais toujours très sincère, la caméra de MacKenzy a su capter une part essentielle de l’homme : son irréductible capacité d’adaptation. L’homme reste un animal comme les autres, et MacKenzy un cinéaste sensible et sensé.
 
Pour qui ? Pour les Paulette pleines de sens !
 
 
> Les autres sorties de la semaine :
 
2 DAYS IN NEW YORK, de Julie Delpy ♥♥♥
 
Cinq années ont passé depuis 2 Days in Paris et Julie Delpy est parée pour nous embarquer dans une autre de ses histoires disjonctées. Bouclez votre valise, l’avion décolle direction Manhattan ce mercredi pour une nouvelle comédie qui saura sans mal vous conquérir.
En couple avec un véritable "newyorker" (Chris Rock), Marion (Julie Delpy) voit son père, sa sœur et son ex débarquer dans la Big Apple alors qu’elle est dans l’effervescence de son exposition de photographies. Famille et amant ne font pas toujours bon ménage.
Ça part dans tous les sens et ce n’est pas pour nous déplaire… Situations décalées et personnages débridés, le film est une bonne bouffée d’oxygène, idéale pour vous donner le sourire et la pêche. Un Méli-mélo savoureux à déguster entre copines !
 
Pour qui ? Pour les Paulette qui aiment perdre le nord.
 
 
YOUNG ADULT, de Jason Reitman   ♥♥♥
Qu’elle défile en égérie Dior ou qu’elle s’affiche en tee-shirt Hello Kitty, le charme opère dès que la belle Charlize Theron entre en scène. Et quand l’actrice campe le rôle d’une éternelle ado, prête à tout pour reconquérir le cœur d’un amour de jeunesse fraîchement papa poule, il est d’autant plus difficile de ne pas succomber… Drôle et touchant, Young Adult vous retournera ! Aidé de son scénariste fétiche (celui de Juno), Jason Reitman prouve une nouvelle fois qu’il sait mener le rythme de la comédie. 
 
Pour qui ? Les Paulette qui ont oublié de grandir.
 
 
MINCE ALORS !, de Charlotte De Tuckheim  ♥
 
A-t-on raté sa vie quand on a six kilos en trop ? Non, la surcharge pondérale n’est pas fatale selon Charlotte De Turckheim qui enfonce quelques portes ouvertes avec son troisième film Mince alors ! Dans le centre d’amaigrissement de Brides-les-Bains, entre bains de boue et piscines à remous,  tout est pensé pour réduire les volumineux popotins.
Et, en quelques mots, on y apprend que oui, les régimes sont une perte de temps et d’argent. Oui, les kilos en trop nous rendent malheureuses. Oui, être belle passe aussi par le mental.  
Alors, certes, Victoria Abril, Lola Dewaere et Catherine Hosmalin sont attachantes, mais les répliques les plus inspirées ont nourri la bande-annonce (qui était appétissante). Le film vous laissera donc sûrement un peu sur votre faim…. Et au final, on se dit "Mince Alors !"
 
Pour qui ? Pour les Paulette qui sont en guerre avec les chiffres de la balance.
 
 
Partager sur :

Vous pourriez aimer...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *