LE CINEMIX DU 21 SEPTEMBRE


Dans le Cinémix de la semaine, des boutons (bis), SJP, des ados en souffrance et des souvenirs de maison close.

LA NOUVELLE GUERRE DES BOUTONS, de Christophe Barratier


Hé ho vous déconnez, c’est pas du tout le même film que celui de la semaine dernière, celui-ci se passe pendant la Seconde guerre mondiale ! Bah ouais, ça change tout ! Là, y a une problématique juive en plus, j’vous dit pas, ça donne du fond !!

Donc trève de compétition, on oublie que l’équipe du producteur Thomas Langmann a mis les bouchées doubles pour sortir juste après le premier alors que le film était loin d’être terminé, Christophe Barratier, le réal’, nous ressert la méthode "Les Choristes" avec brio !

Gros casting à l’attention de ma grand-mère – l’indémodable Jugnot, le mignonet Canet, l’ami Kad et ma grande copine Casta dont je suis décidément fan (rigolons, rigolons !) -, en bref, le chef-d’œuvre que nous attendions toutes ! Enfin, j’avoue, surtout ma grand-mère…

> Voir la bande annonce

> Musique : Douce France, Charles Trénet. C’est si bon, la tradition ! 

MAIS COMMENT FONT LES FEMMES ?, de Douglas McGrath


Ca c’est une bonne question tiens ! SJP, alias Sarah Jessica Parker, est devenue une véritable institution en matière de savoir-vivre féminin. Bientôt on entendra "t’es trop une SJP toi, tu gères grave".

Après nous avoir montré comment dompter la jungle new-yorkaise dans Sex and the City, la wonder woman nous apprend à maîtriser notre emploi du temps de femme du XXIe siècle, aux côtés de poids lourds masculins : l’ex James Bond Pierce Brosnan, et Greg Kinnear. Go girls go !

> Voir la bande annonce

> Musique : Wonder Woman 

RESTLESS, de Gus Van Sant


Présenté à Cannes dans la sélection Un Certain Regard, le dernier film de Gus Van Sant prolonge le regard que porte le réalisateur de My Own Private Idaho et Elephant sur les adolescents. Une jeune fille atteinte d’un cancer et amoureuse de la vie noue une relation intense avec un jeune garçon hanté par la mort… Un questionnement existentiel toujours aussi fin, interprété par la délicieuse Mia Wasikowska, à suivre de près (cf. Alice au Pays des Merveilles, The Kids Are Alright et bientôt Jane Eyre…)

> Voir la bande annonce

> Musique : Have no fear de Bird York, en souvenir de My Own Private Idaho ! Have a nice day !

L’APOLLONIDE, de Bertrand Bonello


Chronique hypnotisante de la vie d’une maison close au début du XXe siècle, le dernier film de Bertrand Bonello, présenté en Sélection Officielle à Cannes, est une claque ! Ses filles de joie semblent bien tristes dans l’enfermement qu’impose leur condition : une façon de s’interroger sur la prostitution des femmes à travers une belle brochette d’actrices !

> Voir la bande annonce

> Musique : Les nuits d’une demoiselle de Colette Renard, des paroles à frémir ! 

Partager sur :

Vous pourriez aimer...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *