LE 3 NOVEMBRE À 11H44, LES FRANÇAISES TRAVAILLENT BÉNÉVOLEMENT

À partir du vendredi 3 novembre 2017 à 11h44, les femmes travaillent gratuitement en France. Une date symbolique représentant l’important écart de salaire entre les hommes et les femmes. Le comble ? Les chiffres de cette année sont même pires que ceux de l’année dernière.


Le 3 novembre 2017 à 11h44 et 9 secondes, les Françaises pourront mettre leurs pendules à l’heure. D’après un calcul effectué par la newsletter féministe Les Glorieuses, les femmes en France travailleront pour du beurre à partir de cette date. En étant payées 15,8% de moins que les hommes dans tous les secteurs économiques confondus (Eurostat, 2017, The life of women and men in Europe : a statistical portrait), les femmes seraient non-rémunérées dans l’exercice de leur métier pendant 39,7 jours ouvrés.
 
C’est beaucoup plus qu’en 2016 où la date avait été évaluée au 7 novembre à 16h34. Soit près de 4 jours supplémentaires. D’ailleurs c’est suite au succès de cette campagne de 2016 que Les Glorieuses ont pu compter sur des personnalités comme Helena Noguerra et Sony Chan pour militer cette année. Afin de communiquer sur cet important écart de salaire, de fausses affiches de film représentant des travailleuses ont été réalisées.

Cette inégalité salariale est globalement présente dans le monde entier. Selon le Global Gender Gap, le salaire annuel moyen mondial pour une femme est de 9 194 euros, contre 16 713 pour un homme. Cela signifierait qu’au rythme actuel des changements, l’égalité serait parfaitement atteinte en 2186.
 
Pour protester contre cette inégalité salariale, plusieurs manifestations se dérouleront ce vendredi à 11h44 dans plusieurs villes de France. Il est aussi possible de signer une pétition en ligne.
 
Pour davantage d’informations à ce propos, voici l’étude Les Glorieuses.
 
> Article de Manon LE ROY LE MARREC
Partager sur :

Vous pourriez aimer...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *