LANVIN POUR H&M

Illustration, Jessica Trouy 

La collaboration Lanvin-H&M vient enfin d’être dévoilée sur le site du "petit" créateur suédois ! Les Paulette frétillent déjà en attendant son déferlement en boutique le 23 novembre prochain.
L’événement est annoncé comme un des incontournables de l’automne et les modeuses sont d’ores-et-déjà sur le qui-vive. Destinée aussi bien aux femmes qu’aux hommes, la collection Lanvin pour H&M vient d’être dévoilée le 2 novembre sur le site Internet de H&M. Inutile de dire que la date du 23 novembre prochain, jour de la mise en vente de la collection, est à marquer d’une croix rouge dans vos agendas les Paulette, car il est hors de question de laisser filer une telle opération discount. Au total, la collection dessinée par le créateur Alber Elbaz comprendra quelques 30 pièces et 15 accessoires. De quoi définitivement reconnaître le talent de celui qui, arrivé en 2001 à la tête de la direction artistique, a su redorer l’image de la maison tombée en désuétude et réinventer une mode sophistiquée et délicate.      

Depuis sa création en 1885 par Jeanne Lanvin, la maison de Haute Couture mise sur les motifs Arts déco, les sequins et les broderies pour donner à la femme moderne une allure très élégante. Quand on s’habille en Lanvin, on fait très grande dame. Vas-y que je te sors le grand jeu avec ma capeline et mon boa, mes gants de bourgeoise et mon renard. Mais l’esprit années 40 s’est malheureusement un peu essoufflé ces dernières années et le succès s’était quelque peu altéré. C’était sans compter l’intervention d’Alber Elbaz qui s’est inspiré du style de Jeanne Lanvin et l’a réinventé à sa manière. En un peu plus de 3 ans, il a multiplié le chiffre d’affaires par 4 et reçu en récompense les très prestigieux Fashion Award et Design star.Les créations d’Alber Elbaz sont très féminines, épurées et sobres. Les lignes sont délicates, les coupes fluides, le tombé parfait et les ourlets sans finition. Du grand art. Ses pièces phare, reconnaissables entre toutes, sont sans conteste la petite robe noire, de couleur ou asymétrique, toujours surprenante et inédite dans un domaine pourtant maintes fois éprouvé.

 
Surnommé le Woody Allen de la Haute Couture, Elbaz peut être fier d’avoir réveillé la belle endormie qu’était Lanvin et encore plus d’avoir accepté de rendre accessibles ses créations pour les Paulette fauchées que nous sommes. Encore faut-il espérer qu’on aura la chance de pouvoir accéder au Saint Graal. Car une chose est sûre, les hostilités sont lancées et le 23 novembre, on annonce déjà des crêpages de chignons dans les rayons H&M du monde entier.  

 

DE RETOUR DE LA PRÉSENTATION PRESSE HIER Leslie, notre journaliste, nous fait part de ses impressions à chaud :
"Atelier Richelieu, Paris, 19h30. Toute la presse est réunie pour approcher la collection Lanvin pour H&M, après des semaines de suspens intenable ! Verdict ?
Un joli effort sur les matières comparé aux collab’ précédentes mais les tissus restent épais et assez lourds. On est loin des soies aériennes vues sur les catwalk des derniers défilés Lanvin, en même temps à 149 € la robe faut pas trop le pousser le pauvre Alber ! Côté coupes : le géant suédois a plutôt réussi son coup en reprenant les modèles phares du maître : le tee-shirt trompe l’oeil, la robe "one shoulder", à volants ou ceinturée ! Les tailles de guêpe s’en donneront donc à coeur joie, les autres se consoleront avec le manteau en fausse (mais drôlement bien imitée !) fourrure ou les escarpins pointus à noeud… Au final ? Pas sûr que je revêtirai ma tenue de combat pour me jeter dans l’arène le 23 novembre…"

 
Et vous ? Allez vous faire le pied de guerre devant votre H&M préféré le 23 novembre ?

 

Partager sur :

Vous pourriez aimer...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *