LA NUIT SUR LA CROISETTE

Photos, Laetitia Lopez pour Paulette

Cannes, c’est aussi des nuits mouvementées. Starlettes, concerts en petit comité, soirées luxueuses sur le toit des hôtels réputés, boites de nuit ultra VIP, la Croisette s’anime une fois la nuit tombée – voire avant.

Clothilde du groupe We Are Enfant Terrible ; le beau Georgi

Pendant le Festival, il y a plusieurs types de personnes. Les sérieux cinéphiles qui décident de se lever tôt, 7h du mat’, pour assister aux premières projections presse et qui enchaînent quatre à cinq films dans la journée, les conférences de presse, les hommages et tout le tralala.

Entre les deux, on remarque les super-héros qui cumulent nuits blanches et projections la journée – avec modération. Puis la dernière catégorie, celle qui nous intéresse dans cet article, celle des fêtards. Attention, à Cannes, on ne parle pas de n’importe quels fêtards. Ces petites bêtes là viennent pour s’éclater, se donner à fond côté danse mais aussi alcool, rencontrer évidemment du people et pourquoi pas finir la nuit en bonne compagnie…

Jérémie Khlat, dj parisien

"Comment ça, tu n’as pas été à la Villa ?" 


Ce qui est drôle sur la Côte d’Azur, c’est que l’on ne parle pas de clubs mais de villas. "Quoi, t’as pas été à la Villa des Inrocks hier ???", "Ah bon, tu ne connais pas la Villa Schweppes ?"

À côté des villas, on fréquente les yachts. "Rendez-vous ce soir sur le bateau Arte, soirée à ne pas manquer". Ou bien les terrasses au dernier étage des palaces… Le Nikki Beach par exemple, totalement aménagé en blanc en haut du Palais Stéphanie, proposait ce soir un événement Fashion TV – comprendre jolies nanas en maillot de bains.

Mélanie Laurent, survoltée ce soir-là lors du show des Brigitte

Pour Paulette, c’est Brigitte. 


À la Villa des Inrocks justement, We are enfant terrible et Brigitte donnaient un concert incroyable. La scène installée sur un grand espace de pelouse face à la jolie villa a accueilli les deux groupes dans une ambiance très agréable. Cocktails offerts par les sponsors, on se laisse doucement entraîner par les voix de Brigitte, qui reprennent langoureusement My Benz. Devant moi, Mélanie Laurent, qui s’éclate à donf, apparemment aussi fan que nous des deux chanteuses. On croise dans le public des fêtards très sympathiques et lookés, Georgi par exemple, impossible de passer à côté de son look rose bonbon. Et puis surprise, Maman Records était là ce soir pour mixer. D’une pierre de coup, on se retrouve comme une Paulette dans l’eau…

Les Paulette, je traque Jude Law sans succès. Il était ce soir au Majestic, je l’ai appris trop tard. Mais je persiste, j’y arriverai. En attendant je vous réserve Quadricolor vendredi et d’autres surprises dans mon panier cannois !

Partager sur :

Vous pourriez aimer...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *