LA MODE VERSION KIWI


Illustration, Mme Mélo

 
Lorsque vous êtes à l’étranger, dans mon cas en Nouvelle-Zélande, et une accro au lèche-vitrine, le premier reflexe entre deux visites de spots incontournables est de trouver une boutique, bien évidemment ! Et pour l’accro au shopping que je suis, n’importe quelle boutique fait l’affaire…

Me voilà donc entrant dans une des nombreuses boutiques de souvenirs me faisant de l’œil. Quel ne fût pas mon étonnement d’y trouver des cadeaux pour le moins "décalés" ! On commence par des caches tétons et des caches sexes en poils d’opossum, nous permettant ainsi de garder notre chaleur corporelle. En vrai, ça donne ça.

 

   

Le poil d’opossum est partout. Et lorsqu’il ne sert pas à pimenter la vie de couple des Néo-zélandais, il s’offre àvous sous forme de bonnets, chaussons, chaussettes, etc. Certes ce n’est pas du plus sexy, mais à ce qu’il parait c’est très efficace pour lutter contre la rudesse des hivers.
 
Naïve comme je suis, je crains l’extinction de ce petit animal qui est même devenu une mascotte grâce à la fameuse à Heidi, l’opossum qui louche. Que nenni. J’apprends qu’on dénombre en Nouvelle-Zélande plus de 75millions de ce petit marsupial. Bien qu’il soit super mignon, après avoir été introduit par les Néo-zélandais pour en faire un business de fourrure il est maintenant traqué car jugé nuisible à l’environnement. Je ne suis pas une militante anti-fourrure mais je dois tout de même avouer que m’imaginer porter de l’opossum et voir tous ces articles me donnent légèrement froid dans le dos…
 
Bonnet, Arran Mix, 33,63€

Alors que je tergiverse sur l’opossum, je tombe nez à nez avec un joli petit pull étiqueté 100\%mérinos. Mérinos, kesako? Il s’agit d’une race de mouton originaire d’Espagne. Bon vous l’aurez compris le vêtement n’est pas fabriqué avec le mouton entier mais seulement avec sa toison après tonte ! La laine de mérinos est très en vogue en Nouvelle-Zélande. Le confort, la thermo régulation et les propriétés anti odeur de cette laine en font des atouts indéniables auprès des fabricants et distributeurs de vêtements de sport. On peut trouver ces articles notamment auprès de la marqueIcebreaker et d’une marque française connue de tous et toutes Décathlon !
 

Tee shirt manches longues, Icebreaker, 149€
Tee shirt manches longues, Décathlon, 17€

 
 

Vous êtes en train de vous dire mais quel est l’intérêt de cette laine pour une Paulette non sportive comme moi ? Pour avoir la réponse il faut faire appel au coté écolo qui est (ou sommeille) en vous. Car depuis quelques années l’utilisation du mérinos entre dans l’esprit d’une mode éco-responsable qui soutient le développement du travail de la laine. C’est dans cette optique que la styliste Laurie Foon de chez Starfish avait présenté sa collection hiver 2010 lors de la New Zealand Fashion Week, y présentant de nombreuses pièces 100\%mérinos.
 
La marque Esprit, dans la même éthique, a décidé en septembre 2011 d’utiliser cette laine pour une création limitée (articles vendus entre 90 et 120 euros). En partenariat avec le fournisseur Gostwyck Farm (Australie). Autant d’exemples parmi tant d’autres. Et, en tant que Néo-Zélandaise d’adoption (pour 1an) et grande rêveuse, je me plais à imaginer le jour de nombreux créateurs surferont sur la tendance de cette laine aux fibres miraculeuses. Faisant alors du mérinos, l’indispensable de notre garde robe.
 
Désormais les Paulette, vous savez comment vous parer contre les frimas de l’hiver, des caches tétons en poils de possum et un bon sous pull en mérinos. Prêtes ?
 
Partager sur :

Vous pourriez aimer...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *