« LA FEMME FLEUR ET L’OISEAU » : L’EXPO QUI MÊLE PEINTURE ET MUSIQUE

"La femme fleur et l’oiseau", ce sont les tableaux de Nina Koltchitskaïa accompagnés de la douce musique de David Mechali, le tout dans le sublime décor de l’hôtel Arvor.

C’est le projet d’une peintre, Nina Koltchitskaïa et d’un guitariste, David Mechali. Ensemble, ils mélangent leurs arts. Le musicien accompagne les tableaux fleuris de sa musique aux influences jazz, classiques et afro-cubaines. L’exposition est à découvrir jusqu’au 25 juillet à l’hôtel Arvor, à Paris. À cette occasion, nous avons pu interviewer les deux artistes. 

Pourquoi avoir décidé de travailler ensemble ?

David : Une amie en commun qui nous a présenté·e·s il y a maintenant deux ans. On a tout de suite parlé musique et art, nos passions communes, et la connexion s’est faite immédiatement.

Nina : Du coup, on a rapidement pensé à mélanger nos deux univers artistiques. On avait envie de créer quelque chose ensemble, c’est comme ça que j’ai dessiné la pochette du premier EP de David : Natchez by Palo Santo.

David : Et puis, on a eu que des retours positifs, les gens trouvaient que nos univers allaient bien ensemble, donc ça nous a encouragé·e·s à réfléchir à ce qu’on pouvait créer d’autre par la suite.

Comment avez-vous eu l’idée de faire cette exposition, où chaque tableau s’observe en écoutant de la musique ?

David : On avait envie de mêler la peinture et la musique mais on ne savait pas comment exactement, donc j’ai commencé par aller rendre visite à Nina dans son atelier, puis à y jouer de la musique. À ce moment-là, Nina peignait, et je faisais de la guitare à côté, je cherchais des idées, on s’inspirait mutuellement. Puis, petit à petit, on s’est dit qu’on pouvait choisir des tableaux et créer une musique adaptée à chacun d’entre eux. 

Nina : Finalement, j’ai réalisé plusieurs tableaux et David a ensuite choisi ceux qui l’inspiraient le plus pour créer des morceaux personnalisés. Il y a quelques petites exceptions comme le tableau Les trois soleils, dont la musique a été créée en premier, ou encore La conversation, qu’on a réalisé simultanément ensemble. Mais la plupart ont d’abord été peints.

Quelles ont été vos inspirations pour cette exposition ? 

Nina : Je m’inspire beaucoup de mes émotions, de mes rêves, conscients ou inconscients d’ailleurs, et de la nature. C’est souvent des personnages imaginaires que j’ai envie de mettre sur le papier. Et c’était très important pour moi d’utiliser des papiers anciens, comme support, notamment des livres de poésie. Je trouve que ça donne une vie différente à mes personnages, un certain vécu, une énergie particulière aussi. 

David : Après, j’essaie d’interpréter à ma manière les peintures. J’avais carte blanche mais ça s’est vraiment fait naturellement. Et comme j’avais fait une sélection de ces tableaux, qui sont tous des portraits, ils me parlaient déjà. J’avais déjà choisi ceux qui m’inspiraient de base donc c’était assez facile. 

Quels sont vos projets futurs ? 

Nina : Mon ami Édouard Daehn, qui m’a gentiment permis d’installer mon atelier et d’exposer à l’hôtel Arvor, m’a confié la direction artistique du lieu. On va repenser la décoration ensemble et je vais peindre certains murs et plafonds. Le but est aussi d’inviter d’autres artistes à exposer à l’hôtel. Et sinon, à la rentrée, je vais participer à l’Art Life Fest, du 19 au 24 octobre, au Manège de Moscou, dans ma ville natale. 

David : De mon côté, je travaille sur mon troisième EP, qui j’espère sortira bientôt. 

Si vous ne savez pas encore quoi faire de votre week-end, foncez à l’hôtel Arvor pour voir l’exposition La femme fleur et l’oiseau, ça vaut vraiment le coup, parole de Paulette. Vous pourrez vous y procurer le vinyle avec tous les morceaux de l’exposition, mais il est aussi disponible juste ici. Et n’hésitez pas à suivre les actualités de Nina Koltchitskaïa et de David Mechali, ça promet de beaux projets tout ça ! 

Article de Clara Schnebel 

Vous pourriez aimer...