LA BOTTE AIGLE FÊTE SES 40 ANS

Illustration, Florence Rosello

Commercialisée depuis 1972, la célèbre botte bleue Aigle fête aujourd’hui ses 40 ans.

Je suis mi-haute, bleue foncée et surmontée d’une double bande blanche. Faite de caoutchouc et reconnaissable de tous –et surtout des marins- je suis, je suis… ? La malouine Aigle !
 
> Une production Made in France

Conçue initialement pour le navigateur Marc Pajot à l’occasion des épreuves de voile aux Jeux Olympiques de Munich, la botte bleue Aigle s’est depuis popularisée et diversifiée. Aujourd’hui, c’est un total de 1600 paires qui sortent des ateliers de l’entreprise, situés dans la Vienne. Et quand ont sait qu’il ne faut pas moins de 60 opérations différentes des maîtres caoutchoutiers pour réaliser une seule paire, on comprend pourquoi les français sont si fiers de cette production de qualité Made in France !


 

Mais, si la botte est produite dans l’hexagone, plâne sur la marque un vent américain. Aigle est en effet la propriété d’un caoutchoutier américain, venu s’implanter en France en 1853. D’où la référence à l’aigle du drapeau yankee…
 
> Une histoire de famille

Destinées au départ aux marins et aux sportifs, les malouines n’ont eu aucun mal à se faire adopter des Paulette et des Georges qui apprécient pouvoir se balader par un après midi pluvieux ou par les enfants qui se régalent en sautant dans les flaques. Aigle, la botte pour toute la famille !
 
Et justement, pour célébrer la relation de confiance qui s’est installée entre toute la famille et la botte bleue Aigle, la marque et le magazine Milk organise un grand casting pour élire la prochaine tribu Aigle !
 
"Tendance mer ou ville, ambiance brumeuse
ou frondeuse, jetez vous à l’eau et tentez
votre chance." L’intitulé est clair ! Téléchargez
donc dès à présent votre portrait de famille sur
le site de Milk
, et à partir du 22 avril, un jury
désignera la famille qui aura la chance
de représenter la saga Aigle dans les pages
de leur numéro de juin.
 
Bonne chance à tous !
 
Partager sur :

Vous pourriez aimer...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *