KWAIDAN EDITIONS, COLLECTION CHAIR DE POULE

Quand le cinéma japonais fantastique des années 60 inspire l’univers de la mode, on obtient Kwaidan Editions, un label londonien trouvant sa source dans l’étrangeté du familier.

Pourtant, c’est bien la complicité entre deux designers de talent aux curriculums vitae bien fournis, accessoirement en couple dans la vie, qui a donné naissance à une marque aux antipodes des stéréotypes féminins traditionnels. Créé en 2017 par la Française d’origine alsacienne Léa Dickely et l’Américano-Vietnamien Hung La, dont la première rencontre remonte à plus de quinze ans sur les bancs de l’Académie royale d’Anvers, Kwaidan Editions (« kwai dan » que l’on peut traduire par « contes étranges » en japonais) réveille les fantômes du passé pour exprimer l’étrangeté du présent.

© Kwaidan Editions
© Kwaidan Editions
© Kwaidan Editions
© Kwaidan Editions
© Kwaidan Editions
© Kwaidan Editions

Directement inspiré du film occulte éponyme de Masaki Kobayashi (1965) et du livre de Lafcadio Hearn du même nom (1904), la marque à quatre mains fait la synthèse quasi syncrétique de références culturelles disparates et de matériaux insolites afin de révéler la singularité, la complexité et l’individualité propres à chaque femme, en prise avec l’expression d’une vraie liberté délestée d’attentes, de restrictions et d’assignations parasites. Fournir aux femmes le langage visuel pour refléter leur propre exploration personnelle de ce que signifie être une femme dans la société d’aujourd’hui reste l’invariable synopsis de Kwaidan Editions.

Article du numéro 52 « Peace » par PK Douglas

Vous pourriez aimer...