KARAOKÉ PAULETTE : SÉVERIN


Dans le karaoké Paulette cette semaine, Séverin notre chouchou qui nous interprète son tube, En noir et blanc. À vos micros !
 
Après avoir sorti deux albums avec son groupe One Two et fait les premières parties de Justice, le chanteur Séverin a composé Cheesecake, un recueil de duos écrits pour 14 chanteuses parmi lesquelles La Fiancée et Constance Verluca.
 
De belles aventures qui l’ont incité à sortir son premier album solo, L’amour triangulaire, un disque frais et pétillant qui mêle à la perfection les sons de la guitare, du synthé et du marimba. Un gros coup de cœur pour ce charmant trublion qui n’est pas sans nous rappeler Philippe Katherine.


Paulette : Pourquoi avoir baptisé ton album L’amour triangulaire ?
Séverin : Pour moi l’Amour triangulaire ça représente mon ex, ma future et moi, le triangle de transition entre le passé, le présent et le futur…. Il faut préciser que j’ai écrit cet album après une rupture, j’ai donc eu le temps de découvrir la tristesse de se retrouver tout seul et de réfléchir à tout ça…
 
Ce qui explique pourquoi tes chansons abordent le thème récurrent de la rupture ?
Oui, c’est vrai que c’est mon fil conducteur… J’ai passé un moment vraiment pas top donc effectivement c’est un thème qui se retrouve pas mal dans l’album mais il n’y a pas que ça, j’ai quand même réussi à penser à autre chose au bout d’un moment (rires). Je parle aussi des joies du célibat, des possibilités à venir, des belles rencontres à faire, comme dans le morceau L’été andalou.
 
C’est vrai qu’écouter des paroles comme "les gâteaux on s’en fout, c’est sur ta peau que je les dessine" c’est plutôt rafraîchissant… et poétique ! C’est la première fois que tu écris tes textes en français n’est-ce pas ?
Oui, jusqu’à présent j’avais toujours écrit en anglais. La chanson française ne m’inspirait pas du tout ! Dans les années 1990, mes parents n’écoutaient que du Obispo ou du Pagny, autant dire que je ne me retrouvais pas du tout là-dedans ! À l’époque, ce qui m’intéressait, c’était la musique davantage que les mots, mais avec la maturité je me suis dit que j’étais peut-être capable d’écrire dans ma langue et donc d’être un peu plus précis dans ce que je voulais dire. En anglais c’était toujours un peu du copier-coller, le français change la donne !
 
Et ton côté pop très 80’s, tu le revendiques ?
Je pense que ma musique n’est pas que ça mais oui, c’est sûr que cette influence est très importante ! Mon premier single, En noir et blanc est un titre qui peut résolument être qualifié de pop en même temps il est assez sobre. Pour l’écrire, j’ai fait une liste de ce que je faisais de mieux et de ce que je découvrais en étant célibataire et je peux dire que la liste était trois fois plus longue que celle de la chanson ! J’ai vraiment dû trier (rires) !
 
Et maintenant, place au Karaoké Paulette

Réalisation, Serial Prod
 
 
 
 
SÉVERIN :: L’AMOUR TRIANGULAIRE

Cinq 7/Wagram
 
Sortie le 30 mai
 
 
Partager sur :

Vous pourriez aimer...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *