KARAOKÉ PAULETTE : CLAIRE DENAMUR

Photo, Jan Welters

Lisa et Guillaume ont rencontré la talentueuse Claire Denamur pour un tournage karaoké en clair obscur.

Voix rauque, stilettos affûtés et guitare bien en main, Claire s’est laissé prendre au jeu de notre Karaoké Paulette avec brio.
Accompagnée de son guitariste, Vincent Brulin, elle nous interprète en avant-première Rien de moi, chanson extraite de son deuxième album, Vagabonde, à paraître le 19 septembre chez EMI. En attendant, son EP intitulé Bang Bang est disponible depuis le 23 mai dernier.
Découvrez cette artiste fragile et forte à la fois, en plein introspection.

Paulette : Après un premier album en 2009, j’ai l’impression que le nouveau annonce un changement de direction dans ta carrière… Peux-tu nous raconter brièvement ton parcours dans la chanson ?
Claire : J’ai commencé à chanter à l’âge de 9 ans, par hasard. Très vite, j’ai commencé à jouer de la guitare, à faire des reprises puis à composer. Mon premier album parlait essentiellement de mes histoires de cœur. Depuis, j’ai beaucoup voyagé, j’ai rencontré énormément de personnes et j’ai surtout pris conscience de ma chance de pouvoir transmettre des messages. J’ai beaucoup observé et mon constat est assez pessimiste. Je vois notre société comme une société en perdition, où les individualismes priment. Je partage cette vision avec Da Silva qui a réussi à mettre en mots ce que je pensais.

Tu veux dire que tu te sens
plus fragile aujourd’hui ?
C’est difficile aujourd’hui de s’imposer en tant qu’artiste. On critique tout : mon intonation, ma voix, mon articulation, la manière dont je me sers des instruments, les textes. En France, on est très exigeant sur les textes. Donc oui, beaucoup plus fragile. Mais la critique est constructive !

Es-tu traqueuse sur scène ?
Énormément. Sur les petites scènes, j’appréhende les réactions des gens. J’angoisse moins dans les grosses salles comme le Zénith ou l’Olympia où l’on a de gros spots qui nous aveuglent !

Es-tu plutôt diurne ou nocturne ?
Les deux sont imbriquées. Parfois je ne sais plus où j’en suis, quel jour on est, etc. C’est mon père me rappelle que je dois faire ma déclaration aux Assedic ! Je suis plutôt casanière en général, très cosy mais j’adore voyager, dès que je peux je m’envole !

Raconte-nous un peu l’histoire de ta chanson, Rien de moi.
Cette chanson est sortie d’une traite, de manière viscérale. Ça m’arrive tous les six mois et c’est dommage car c’est ce qui fait les meilleures chansons. C’est comme si j’avais déjà la musique et les paroles en tête, j’ai été dictée par quelque chose. Ça parle de mon adolescence perdue, une époque où j’avais confiance en moi, en tout cas beaucoup plus que la femme que je suis maintenant. Je l’écoute avec beaucoup de sérieux, elle me fait toujours le même effet dans les tripes.

Un petit mot sur ce tournage et à nos Paulette ?
Formidable tournage, merci beaucoup, votre vidéaste a su créer un petit monde très cohérent pour cette chanson. Les Paulette, n’hésitez pas à m’écrire pour me parler de vos histoires, j’ai besoin de vos conseils !
 
Place au Karaoké !


Réalisation, Guillaume Miquel

 
CLAIRE DENAMUR :: VAGABONDE               
EMI Music
Sortie le 19 septembre 2011
Retrouvez Claire Denamur :

Myspace 


Partager sur :

Vous pourriez aimer...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

NOUVEAUX.LLES LEADERS N°48

CONNECT & FOLLOW