JOURNÉE INTERNATIONALE DE LA VISIBILITÉ TRANSGENRE

Ce 31 mars, c'est la journée internationale de la visibilité transgenre. Une journée importante et pleine de sens. Explications.

La journée internationale de la visibilité transgenre a lieu tous les ans depuis 2009. Inventée par la militante trans Rachel Crandall dans le Michigan, aux États-Unis, elle célèbre les personnes transgenres et fait ouvrir les yeux sur les discriminations qu’elles subissent au quotidien, dans le monde entier. En France, cette journée est célébrée depuis 2018.

L’occasion pour nous de revenir sur ces discriminations et de parler de transphobie ordinaire, plus précisément. Vaste sujet, pourtant assez méconnu. Alors, qu’est-ce que c’est ?

© Delia Giandeini

Accumulation de violences

Selon le blog québécois Je Suis Féministe, la transphobie ordinaire, « c’est se faire mégenrer tous les jours par des inconnu.e.s. […] C’est être extrêmement sous-représenté.e dans la littérature, le cinéma ou l’art. […] C’est tomber régulièrement sur des articles transphobes. […] C’est n’avoir aucune toilette publique attitrée à son genre. » Pour les personnes trans, c’est également, entre autres, subir des termes et/ou gestes déplacés, au travail, dans la rue, auprès de proches, dans les milieux médicaux. C’est être invisibilisées sans cesse, ne pas être défendues ou épaulées, être outées sans consentement. C’est l’accumulation de violences quotidiennes. 

À cause, notamment, de la société patriarcale et cisnormative, qui n’éduque pas. Ni aux questions des transidentités ni aux questions de genre en général. Comme l’explique Morgan Noam, cette société « érige la transphobie en système (in)conscient de pensée ».  Alors, pour s’en défaire, il faut (ré)apprendre. C’est pourquoi cette journée internationale de la visibilité transgenre est si primordiale. Renseignons-nous, écoutons, déconstruisons nos schémas de pensée. Et diffusons la voix et le travail des personnes concernées !

Pour en savoir plus, on vous invite fortement à suivre : XY Média, Lexie, Claude Emanuelle, Morgan Noam, Jacob-Elijah K.Loulouparfois et Acceptess-T.

 

Vous pourriez aimer...