JÉRÉMY, GEORGES DE LA SEMAINE #89

A 25 ans, rencontre avec Jérémy Crohet, à la tête d’une marque de fringues et d’un label de musique.

 
Paulette : Est ce que tu peux te présenter en quelques mots ?
Oui, alors je m’appelle Jérémy Crohet (pas Crochet attention), j’ai 25 ans, je vis à Paris depuis 7 ans maintenant. J’ai fondé Characters Paris et Belgrad Music.
 
Qu’est-ce qui te fait sourire ?
La pluie ! A chaque fois qu’il pleut je ne peux pas m’empêcher de penser à cette phrase de Woody Allen qui dit: “Tant que vous n’avez pas été embrassé par un de ces pluvieux après-midi parisiens, vous n’avez jamais été embrassé.
Ça et l’humour noir, je sais c’est pas très fun.
 
La chanson que tu écoutes en boucle ?
Il y en a vraiment deux que j’écoute depuis très longtemps sans m’en lasser, c’est Paper Trails de Darkside et  Elaeudanla teïtéïa de Gainsbourg.
 
Le métier de tes rêves, ce serait quoi ?
Celui que je fais, créer ma propre marque et mon label de musique, ce sont deux choses qui me passionnent.
 
Le dernier film qui t’a fait pleurer ?
Pour être franc la dernière fois c’était pour une pub. C’était à l’occasion des JO de Sotchi pour Procter & Gramble sur l’amour des mères pour leurs enfants. Vu le parcours que j’ai avec la mienne j’ai trouvé ça très émouvant.
 
Quelle est ta petite manie ?
Je me ronge les ongles, je sais c’est pas bien, pas propre mais j’y peux rien c’est la vie !
 
Une passion dont tu aurais un peu honte ?
Beaucoup de passions mais très peu de hontes !
 
Le plat, la recette que tu ne rates jamais ?
Alors je vais casser le côté gendre idéal (si ce n’est pas déjà fait) mais je t’avoue que je sais pas du tout cuisiner. Donc je vais devoir dire les pizzas, je gère leur cuisson comme personne, c’est déjà ça non ?
 
Une expression culte que tu dis tout le temps ?
Je suis un homme de citations, j’en cale dans à peu près toutes mes phrases mais la plus récurrente ça doit être “J’arrête de boire.” comme à peu près 3/4 des gens !
 
La fringue préférée de ta penderie ?
Le costume de ma marque, je peux pas m’en séparer.
 
Le dernier concert où tu es allé ?
La Femme aux Bains Douches, La Femme comme d’habitude : magique.
 
La personne que tu rêverais de rencontrer ?
Julian Assange.
 
Un lieu de vacances pour décompresser ?
La maison de famille de mon associé Enzo en Ardèche !
 
Le pire texto que tu aies jamais reçu ?
Je pense que les pires ce sont justement ceux que j’attendais et que je n’ai jamais reçus.
 
Ton plus gros moment de honte ?
ça remonte à la sixième, on devait escalader un grillage pour sécher les cours et à l’époque j’avais un bermuda. Classique, je monte le grillage, le bermuda s’accroche, j’ai passé le reste de la journée en caleçon. Cette histoire me hante encore.
 
L’endroit où on peut te croiser un vendredi soir ?
Chez Mauri7, Chez Jeannette ou au Pompon !
 
The next big thing pour toi ?
Le développement à l’international de mes deux boites !
 
Qu’est ce qui te fait craquer chez une fille ?
Ses cheveux.
 
La Paulette de tes rêves serait…
Une blonde aux yeux bleus qui s’appelle Danielle.
 
En couple ou célib ?
C’est compliqué mais c’est toujours comme ça non ?
 
Tu nous lâches ton Instagram ?
Tiens mon Instagram: @jeremycrohet
Partager sur :

Vous pourriez aimer...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *