JEAN-CHARLES DE CASTELBAJAC INVITE PETITS ET GRANDS À POMPIDOU

Jean-Charles de Castelbajac pour APPLE
Jean-Charles de Castelbajac pour APPLE

Après Claude Closky ou encore Françoise Pétrovitch, c'est au tour de Jean-Charles de Castelbajac d'investir le Centre Pompidou afin d'y installer une exposition dédiée à la créativité des plus jeunes, comme des plus âgés. Au travers d'un espace revisité par l'artiste, bon nombre d'activités et d'oeuvres sont introduites au public pour une immersion centrée sur la paix et la diversité. Et grâce à l'enseigne APPLE, qui a participé à ce succès, nous avons pu poser quelques questions à Jean-Charles de Castelbajac et assouvir notre curiosité quant à cet évènement parisien.

« Le Peuple de demain », les enfants d’aujourd’hui

C’est dans la Galerie des enfants que le designer français a été invité à développer des activités ludiques et artistiques pour petits et grands cet automne. Jusqu’au 9 mai 2022, on peut ainsi rejoindre le niveau 1 du centre Pompidou pour une exposition en famille ou entre amis. L’objectif ? Agrandir notre regard sur le monde et attirer notre attention sur les signes forts de notre temps. Si l’évènement est avant tout destiné à animer les enfants, Jean-Charles de Castelbajac insiste sur l’importance de voir « Le Peuple de demain » comme une récréation éducative pour tout le monde. Et il a bien raison.

Drapeaux, « totaimes » et couleurs emblématiques de son travail depuis cinquante ans et faisant écho à celles du Centre Pompidou composent ainsi huit dispositifs pédagogiques autour des signes, des symboles et du langage universel. Le drapeau se désolidarise de son marqueur identitaire et devient une infinité de possibilités d’émotions tandis que le totem renvoie à une appartenance symbolique. Inventer un drapeau porteur d’une idée, imaginer des histoires, composer avec des signes et des sons, se lancer dans une prestation gestuelle pour incarner un signe-symbole et le mettre en mouvement… Bon nombre d’activités a été développé avec le souffle artistique de Castelbajac pour animer les plus jeunes et leurs parents. Le centre Pompidou a par ailleurs pu bénéficier du soutien d’Apple pour certains équipements liés à la création.

Jean-Charles de Castelbajac au Centre Pompidou
Jean-Charles de Castelbajac au Centre Pompidou

Rencontre avec Jean-Charles de Castelbajac

1. Comment avez-vous reçu la proposition d’imaginer une exposition dédiée aux plus jeunes et « aux âmes d’enfants » ?

Cet espace dédié aux enfants a été le cadre de nombreuses installations d’artistes. J’ai eu carte blanche pour faire celle-ci. Elle me semblait passionnante à faire, car nous étions dans une période d’isolement, de séquestration, de doutes et de questionnements qu’il fallait absolument transformer. Cela a été la force de ce projet : répondre à ce moment compliqué de confinement par une exposition joyeuse, colorée, initiatique et révélatrice du talent des enfants mais aussi un lieu d’expérience et de communion entre les parents et les enfants.

 
2. Pourquoi vouloir transmettre, au travers d’ateliers artistiques, des valeurs autour des signes, des symboles et des drapeaux ?

J’ai le sentiment que l’histoire est oubliée. L’histoire des peuples, l’histoire de France, l’histoire en générale. Or, je pense que l’histoire est un terreau, une matrice de connaissance pour tous les enfants. J’ai donc puisé dans une symbolique liée à l’histoire. C’est pour cela que je propose cette exposition autour de la vexillologie qui est la science des blasons. Une manière de forger la personnalité de chaque enfant et de les aider à trouver leur identité dans une société extrêmement confuse où les personnalités sont inflluencées par les réseaux sociaux et le digital. Au travers d’une gamme chromatique courte : le rouge, le bleu, le jaune, le vert et l’accompagnement du noir pour encercler. Au travers d’une succession de signes très simples, appartenant à l’histoire de l’humanité et gravés dans l’inconscient de chacun, l’enfant, accompagné de l’adulte peut créer son lexique, son univers de signes, et la proposer au monde. Des activités, tant manuelles que digitales, parlent du savoir-faire et de l’intelligence et de la quête d’identité. En deux mots : forger la personnalité.

3. Quelles sont les questions sociétales que vous souhaitez soulever auprès des plus jeunes avec cette exposition ?

L’écologie, l’identité, le respect de l’autre, les dangers d’internet, la solidarité etc … Afin qu’ils puissent s’approprier ces sujets et les transformer d’une manière ludique en un langage de signes.

4. Le Peuple de demain, que vous évoquent ces mots ?

Le peuple de demain, c’est les enfants d’aujourd’hui. Je voulais ce titre fort car bien souvent le regard qui est posé sur les enfants est dénué de toute conscience qu’ils seront un jour à notre place et qu’ils hériteront de nos progrès comme de nos erreurs.

 
5. Vous avez travaillé avec APPLE pour créer cette exposition. Comment s’est déroulée cette collaboration ?

J’ai pensé à deux manières d’appréhender le jeu, la création et la dimension pédagogique dans mon installation. La dimension platonicienne: la main, le travail du dessin, du découpage avec par exemple la création de drapeaux ou encore l’installation des signes. J’avais envie d’applications à la fois ludiques et artistiques tel un chemin initiatique pour ces jeunes artistes de demain. Apple s’est immédiatement prêté au jeux en venant à mes cotés et nos applications créatives sur iPad rencontrent un grand succès! J’aimerais que, dans le futur, elles puissent être téléchargées pour le plus grand nombre.
 
6. Comment s’amuser artistiquement avec un iPad ?
 
L’iPad est l’incarnation mobile d’un atelier contemporain, on peut y dessiner, composer, écrire, photographier, filmer, la convergence de tout ses médiums enfantins en fait un outil extraordinaire. Il est aussi indispensable pour moi que ma main gauche, mon crayon et mon bloc de papier.
Le Peuple de demain, au centre Pompidou
Le Peuple de demain, au centre Pompidou

Le Peuple de demain

Une exposition − atelier de Jean-Charles de Castelbajac ; du 25 septembre 2021 au 9 mai 2022

Où ?

Le Centre Pompidou

75191 Paris cedex 04

Métro : Hôtel de Ville, Rambuteau RER Châtelet-Les-Halles Horaires

La Galerie des enfants est ouverte tous les jours de 11h à 19h, sauf le mardi et le 1er mai

Tarifs ?

Accès avec un billet Musée ou Exposition Tarif plein : 14 € / Tarif réduit : 11 € / Gratuit : moins de 18 ans

Vous pourriez aimer...