JAOUAD BENTAMA ET UMBRO FRANCE OEUVRENT AUX CÔTÉS DE L’ASSOCIATION ROBERT DEBRÉ

Umbro réaffirme cette année son ambition de faire vivre les collections au-delà des stades de foot, en lançant Our Game Is About Art, en étroite collaboration avec l'artiste Jaouad Bentama.

Comme nous le savons tous·tes, le football a cette capacité de rassembler, de faire vivre mais aussi et surtout d’unir. Unir  toutes les nations, toutes les cultures en s’affranchissant des frontières. Our Game Is About Art (ou l’Art De Vivre Notre Jeu) nait d’une volonté de valoriser l’engagement solidaire et le savoir-faire imposé par Umbro France, autour d’une de leur pièce iconique: le maillot.

Afin de mêler art et sport, Umbro a fait appel à plusieurs artistes : Lucie Caron, Charles Levalet et notamment Jaouad Bentama. Chacun·e de ces artistes, à leur manière, prônent des valeurs similaires à celles d’Umbro. L’authenticité, la passion ainsi que la créativité en sont les maîtres-mots.

Jaouad Bentama, artiste basé à New York depuis 2012, nous explique sa démarche artistique centrée sur le dépassement de soi et l’apprentissage de l’autre. Tombé amoureux d’un art qu’il qualifie de brut, il nous montre qu’il peut faire passer des messages forts. Créant déjà des oeuvres explosives, il a souhaité mettre en scène un puzzle sur les maillots, chacun étant unique l’un de l’autre. « Je me suis dit: la personne qui va porter le maillot n°34 ou le maillot n°2, il va s’approprier une partie de moi » confie-t-il. 

Jaouad Bentama x Umbro © Umbro France
Jaouad Bentama x Umbro © Umbro France
Croquis Jaouad Bentama © Umbro France
Jaouad Bentama x Umbro © Umbro France

C’est donc pour Robert Debré que Jaouad a naturellement choisi de s’allier aux côtés d’Umbro France. L’association vient redonner le sourire aux enfants et adolescent·e·s hospitalisé·e·s. Tous les bénéfices des ventes seront reversés à l’association, et c’est en ça que la collaboration prend tout son sens. 

« Umbro c’est un souvenir d’enfance, c’est ma paire de baskets avec laquelle je jouais au foot, dans la cour d’immeuble et plus loin. » Au-delà de ça, Jaouad a pour ambition de faire vivre l’art, de l’amener vers les gens, de le rendre peut-être plus accessible et moins élitiste. « L’art, c’est une fenêtre, un lieu pour rêver, pour ressentir; il est un abri pour moi, et il doit pouvoir s’adresser à tous·tes » poursuit-il.

Article par Florian Guey

Vous pourriez aimer...