J’AI TESTÉ : LE BATTLE RED BULL BEAT IT


Invitée par Red Bull, avec 7 autres blogueuses et journalistes, j’ai pu avoir un avant-goût de ce que sera la soirée Red Bull Beat It, le 22 novembre prochain au Pavillon Champs Elysée. Et ce que je peux déjà vous dire c’est que ça va être une soirée de dingue !
 
> Red Bull Beat It, c’est quoi ?
C’est le battle événement, organisé par Red Bull, qui aura lieu le 22 novembre au Pavillon Champs Elysée. Le principe : 16 des meilleurs danseurs Hip Hop du monde s’affronteront les uns contre les autres, sur des musiques sur lesquelles ils n’ont pas l’habitude de danser (Spice Girls, Téléphone, Claude François, …) et n’auront que pour seul but d’être les meilleurs pour conquérir le public jury qui, à coup de carte bleue ou rouge, tranchera sans pitié ! C’est une soirée qui promet d’être mouvementée, endiablée, pleine de joie et d’émotion !
 
Il y a quelques semaines, on proposait à Paulette d’assister à un cours de danse Hip Hop avec deux danseurs, vainqueurs de la précédente édition du Red Bull Beat It, afin de nous présenter le concept de la soirée à venir. En tant que grande fan de Hip Hop et de danse, il ne me fallu que quelques secondes pour répondre avec un grand OUI à cette invitation.
 
> Bouger son booty sous peine d’être disqualifiée          
Jeudi dernier, sur-excitée, je me suis rendue à l’Atelier du Cygne, tout près de Chatelet, où 7 autres blogueuses et journalistes avaient également accepté d’assister à ce workshop. À peine arrivées, on nous explique que nous allons suivre 2 cours de danse différents d’environ 30 minutes, l’un avec Blondy, qui fait du Poping et l’autre avec Mufasa, qui fait du New Style. Puis qu’avec les bases qu’ils nous auront données, nous devrons nous affronter les unes contre les autres, en battle !
 
Autant vous dire que là, on s’est toutes regardées et on a ri jaune. Aucune de nous n’est danseuse professionnelle, aucune de nous n’a jamais fait de battle… Grosse pression !
 
Toutes silencieuses, et un peu timides, nous nous alignons pour quelques échauffement. Après quelques pas et quelques chansons, nous commençons à nous prendre au jeu en suivant avec attention les mouvements de Blondy. C’est ensuite Mufasa qui prend le relais en insistant sur la logique du battle auquel nous allons nous confronter. La tension monte dans la salle, attisée par le Youval qui nous dit : "C’est un battle, un défi ! Vous devez danser mieux que l’autre, vous ne devez rien laissez passer".

 
> Se laisser aller sur du Claude François
En quelques minutes le gentil cours de danse prend la tournure d’un vrai battle. Les gens présents s’installent dans la salle, assis en cercle autour de nous. Youval, l’animateur de la séance, distribue des cartes doubles faces, bleue et rouge, pour que, comme le jour du vrai battle, le public puisse décider qui est le vainqueur de chaque passage.

 
On tire au sort l’ordre de passage et qui affrontera qui. Les premières filles à s’affronter s’installent face à face, on lance la musique, c’est parti ! En quelques secondes, la salle s’embrase : dans un total esprit de battle Hip Hop, les filles enchaînent les mouvements, se cherchent et se trouvent, se toisent et se défient avec style.

 
Viens ensuite mon tour … Comme toutes les autres, j’ai un peu honte et en même temps j’ai hâte que la musique commence. Esquissant quelques-uns des mouvements que l’on vient d’apprendre, l’une contre l’autre, on joue le jeu et on s’oublie totalement sur Claude François ! Mon meilleur mouvement ? Le booty shake, de quoi rivaliser –ou pas- avec Beyoncé.
 
À quelques semaines du vrai Battle Red Bull Beat It, j’ai vraiment été enchantée d’avoir pu vivre cette expérience qui n’a fait que me motiver davantage pour aller à cette soirée.

 
Les Paulette, restez alertes, on organisera très prochainement un concours pour vous faire gagner des places pour cette soirée ! Et qui sait, peut-être que l’une de vous me défiera d’un méga booty-shake sur la piste !

Partager sur :

Vous pourriez aimer...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *